Avertir le modérateur

04/06/2007

HOMMAGE A CES CLANDESTINS QUI MEURENT DANS L'INDIFFERENCE GENERALE

 

medium_20070306noye.jpg

 

- Nous n'avons plus rien à manger.

- Vendons ce qui nous reste.

- il ne nous reste rien.

- Le reste de ce reste.

- Rien.

- Vendons nos corps.

- Trop affaiblis, vieillis trop vite. Personne n'en voudra.

- Vendons nos vêtements, nos chaussures.

- Invendables.

- Des fantasmes, des idées dans l'air du temps.

- Ailleurs, on trouve mieux. Nous ne sommes pas compétitifs.

- Alors reste notre parole. Vendons notre parole.

- Non ! Elle n'est pas à vendre. Si nous la vendons, vendons aussi notre âme et cela nous tuera.

- Si nous la vendons un peu seulement, juste un peu, nous serons sauvés.

- Oui, mais très vite, nous vendrons le tout et nous inventerons uniquement des paroles vendables et nous en mourrons.

- Alors, dans les deux cas, nous allons en mourir.

- Oui, peut-être, mais dans un cas, nous serons dans la beauté pleine de notre liberté et dans l'autre, juste des cadavres.

- Certains n'en meurent pas.

- Parce que leur parole n'est pas la nôtre.

- Quelle est notre parole ?

- La liberté... 

 

Commentaires

le silence est d'or mais la parole est d'argent : elle peut coûter cher dans certains cas

Écrit par : éric | 07/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu