Avertir le modérateur

09/08/2007

CANAL SAINT-MARTIN : REVENDICATION HONTEUSE DE CERRTAINS RIVERAINS

 

medium_coNicolas_Blain.JPG

Le Canal Saint-Martin revient à la Une. Mais du mauvais côté ...

On se souvient de l'initiative des "Enfants de Don Quichotte", cet hiver, avec l'installation sur le Canal Saint-Martin de plusieurs dizaines de tentes pour les SDF de la capitale ...

Le problème n'a pas été réglé dans sa totalité ... Il reste encore une dizaine de tentes le long du canal Saint-Martin. Elles étaient plusieurs centaines au moment le plus fort de la manifestation des Enfants de Don Quichotte ...

Mais si la situation revient à la Une des médias c'est à la suite d'une réclamation de certains riverains auprès du maire de leur arrondissement pour une "remise gracieuse" sur le montant de leur taxe d'habitation ...

Motif indiqué: "les nuisances subies" cet hiver ... Avec en guise de compensation, du fric pour leur petit confort matériel !

Une revendication qui montre que certains citoyens sont particulièrement insensibles au drame humain vécu à leur porte. 

Une réclamation qui ne fait pas l'unanimité du côté de la population du quartier. Certains se disent même offusqués de cette initiative... C'est ainsi que l'Association des riverains du Canal Saint-Martin juge cette proposition indécente.

Et elle est !

J'espère que ces riverains offusqués par la situation des SDF et qui souhaitent en compensation  "du dérangement" du fric ne vont pas le dimanche faire leurs bonnes oeuvres dans un quelconque édifice religieux ... 

Mais on ne sait jamais. Car, dans ce domaine là, l'être humain est souvent d'une hypocrisie sans borne ...

 

Photo : Nicolas Blain

Lien à consulterhttp://nicolasblain.hautetfort.com 

 

Commentaires

Eh bien non, je ne trouve pas ça "honteux".
Les riverains qui demandent cette diminution de leur taxe d'habitation ont été et restent solidaires des SDF. La plupart d'entre eux ont aidé les SDF et les associations.
Ils sont simplement mécontents de l'inertie des pouvoirs publics durant ce mouvement. Le camp des SDF devait être géré pour éviter des problèmes graves sur les rives du canal. Cela a été fait en dépit du bon sens et les problèmes ont frappé tout le monde : SDF, commerçants riverains. Tous se sont sentis abandonnés.
Les impôts sont un contrat : on en paye - et c'est juste - et en échange, les pouvoirs publics s'engagent à gérer la communauté pour le plus grand bien de tous.
On ne peut pas "encaisser" et dire "c'est pas moi, je ne me sens pas concerné". C'est pourtant ce qui s'est produit pendant 7 mois et il est juste que les pouvoirs publics le reconnaissent et ne touchent pas d'argent pour un service qu'il n'ont pas fournir (hygiène, entretien, sécurité, etc).
Qu'est devenu l'argent qui aurait dû être affecté à ces tâches ? Comment a-t'il été dépensé ?
Il ne s'agit pas de "faire du fric" sur le dos d'un drame social. Il s'agit de rappeler les édiles municipaux et régionaux à leurs devoirs.
Alors, non, je ne trouve pas ça honteux.

Écrit par : Jacques | 11/08/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu