Avertir le modérateur

31/08/2007

SUPPRESSIONS DE POSTES DANS L'ÉDUCATION NATIONALE : VERS UNE MOBILISATION SANS PRECEDENT

 
medium_DSC01055.JPG
Les suppressions de 11.200 postes dans l'Education Nationale prévues par le gouvernement ne passent pas. Six fédérations syndicales de l'Education nationale, des parents d'élèves et des syndicats étudiants et lycéens viennent d'interpeler le président de la République, sur la politique éducative. Avec une grande unanimité les signataires du communiqué envisagent des actions conséquentes pour que cette mesure inscrite au budget 2008 ne voit pas le jour ...
La prochaine rentrée risque de connaitre quelques turbulences ... Nicolas Sarkozy risque de se trouver, dans quelques semaines devant un phénomène qui rappellera à certains la grande époque du mouvement anti-CPE ... Ce qui ne réjouira pas tout le monde au sein de la majorité ...
Voici le communiqué commun : 

 
 
"Améliorer la réussite scolaire des jeunes, il n’y a rien de plus urgent !


Nous le disons avec conviction : améliorer la réussite scolaire des jeunes, il n’y a rien de plus urgent !

Aider efficacement les jeunes les plus en difficulté, former les enseignants pour cela, bloquer le développement des inégalités sociales et le danger que représenterait l’instauration d’une école à deux vitesses, ouvrir un avenir positif pour les jeunes, rien de plus difficile, rien de plus compliqué sans doute mais rien de plus indispensable pour les jeunes, pour nous, pour l’avenir du pays.

C’est autour de cet objectif que, dans la diversité de nos organisations représentant toutes les composantes de la communauté éducative, de façon inédite sans doute, nous avons décidé de nous rassembler aujourd’hui.

Comment avancer avec, comme postulat, des réductions budgétaires drastiques ?

Aux questions que nous nous posons, la suppression de 11 200 emplois dans l’Education nationale, s’ajoutant aux milliers déjà subies, est la seule réponse dont il faudrait nous contenter. Elle est inacceptable.

En lançant cet appel, nous voulons aujourd’hui, devant l’opinion, interpeller le gouvernement, le président de la République. Nous voulons une politique éducative ambitieuse faisant avancer notre Ecole publique en mettant au cœur la réussite de tous les jeunes. Nous voulons pour cela d’autres choix, un autre budget, une autre politique.

Nos organisations s’engagent à mener en commun une campagne d’explication et de sensibilisation de l’opinion. Elles se retrouveront pour envisager la suite à donner à leur action autour d’une initiative d’ampleur nationale."


36,5 MILLIONS DE PAUVRES AUX ÉTATS-UNIS !

 

medium_SDF_USA.2.jpg

Nous sommes loin des images idylliques des vacances de Nicolas Sarkozy, dans une villa de 2000 m2 à 22.000 euros la semaine... Le pays de la réussite, de l'égalité des chances, de la liberté d'entreprendre, tant vantée par de nombreux politiques hexagonaux connait de belles limites dès que l'on se penche un peu sur la réalité.

Ainsi le Rapport du Bureau américain du recensement sur la pauvreté et l'accès à l'assurance médical qui vient d'être publié montre que pour l'année 2006, 36,5 millions de personnes, soit 12,3% de la population, vivent sous le seuil de pauvreté. Parmi eux, 35% d'enfants. Le rapport montre également que la pauvreté touche avant tout la communauté noire, avec un taux de pauvreté de 24,3%, suivi par la communauté hispanique avec 20,6%... La pauvreté chez les blancs ne touchant "que" 8,2% de la population...

Parmi les États les plus pauvres, on retrouve notamment le Mississippi (21,1 %) et la Louisiane (19 %). La capitale américaine, Washington DC, ainsi que Cleveland (Ohio), Detroit (Michigan) et Miami (Floride) sont parmi les villes les plus pauvres. En contrepartie, les États du Maryland, du New Jersey et du Connecticut sont les plus riches. Dans la liste des villes les plus riches, San José (Californie) et Plano (Texas) arrivent tout en haut.

Autre constatation du Bureau de recensement, le nombre d'américains qui vivent sans couverture médicale est en nette progression : 47 millions de personnes, soit 15,8% de la population, n'avaient auxune assurance médicale en 2006. Le rapport indique en outre que 59,7 % des Américains ont une assurance-maladie payée par leur employeur. En 2005, ce taux se situait à 60,2 %.

Une réalité qui, hélas, ne fera pas la Une des médias, qui préfèrent montrer les Etats-Unis sous l'angle du "gagnant-gagnant" comme dirait un certain Nicolas Sarkozy ... Pourtant, les laissés pour compte, les dépossédés, les déshérités de la croissance sont de plus en plus nombreux, de l'autre côté de d'atlantique comme ici, dans notre pays.  

Le paradis américain ? Pas pour tout le monde, apparemment ... 


 




 

 


 

28/08/2007

CLOSER CONDAMNÉ : SUPPLIQUE PERSONNELLE A FRANÇOIS HOLLANDE

 

medium_Hollande.jpg

La nouvelle fait la Une de 20 Minutes ...

Ainsi , "le tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre a condamné mardi la société Mondadori magazines France, éditant le magazine Closer, à verser 15.000 euros de dommages et intérêts à la jeune femme figurant sur des photos avec le premier secrétaire du PS François Hollande. L'hebdomadaire "people" avait avancé sa parution à vendredi, soit trois jours plut tôt, en raison de photos "exclusives" montrant M. Hollande en compagnie d'une femme, une journaliste d'un hebdomadaire, présentée comme sa nouvelle compagne, après sa séparation d'avec Ségolène Royal..."

 Alors, voilà, moi, qui ai quelques soucis de fins de mois, mais je ne suis pas le seul dans ce cas là, j'en conviens, je demande, je supplie, à François Hollande de bien vouloir m'accepter auprès de lui, juste une ou deux petites heures... Un lieu assez fréquenté, où quelques photographes de magazines people pourraient prendre quelques clichés ... Pour l'occasion je suis prêt à gratter le dos du 1er secrétaire du PS, l'enduire de crème solaire ... 

Et là, quand, Closer, Public, ou Peoplechose s'amusera à publier les photos du nouveau compagnon de François Hollande : BINGO!!!

J'attaque ledit canard au nom de la liberté de ma petite personne et là ... JACKPOT ...

Le T.G.I. acquiesce à ma demande et me voilà avec un chèque de 10, 15 ou 20.000 euros à porter à mon banquier qui, pour une fois retrouvera le sourire en me voyant pénétrer dans son bureau ...

 Allez François, un petit geste pour que mon quotidien change un peu ...

 Au cas où François Hollande ne réponde pas à ma supplique, (mais ce n'est pas possible, connaissant son grand coeur!) je ferais une tentative auprès de Nicolas ... Na !

26/08/2007

SARKOZY N'AIME PAS LES BRETONS !

 

medium_266791.jpg

Les Bretons vont apprécier ...

C'est le quotidien de Brest Le Télégramme  qui sort l'info ...

Dans son livre, Yasmina Reza cite un Nicolas Sarkozy furieux, qui dans les derniers jours de la campagne électorale prononce cette phrase qui en dit long sur le personnage :

"Je me fous des Bretons. Je vais être au milieu de dix connards entrain de regarder une carte !

 Franchement j'aurais aimé être une petite souris pour voir la tête du breton Vincent Bollorè ... à la lecture de cette phrase insultante.

Décidément, le savoir-vivre se perd ... Offrir des vacances de milliardaire à Malte sur son propre yatch et s'entendre traiter de c...!!!

Au fait, quand il a accouru à l'enterrement du patron pêcheur à Plouescat il a oublié de dire aux participants qu'ils se foutaient "royalement" d'eux ... et qu'ils n'en avaient rien à foutre de ces bretons ...

Bizarre, non ? 

 

 

24/08/2007

UN SEISME AU LARGE DE LA RÉUNION

 

 

 
 
 
La Réunion a tremblé

 
Un séisme de magnitude 3,6 sur l'échelle de Richter (qui en compte 9) s'est produit à La Réunion à 15 heures 19 ce vendredi 24 août 2007. La secousse qui a duré environ 3 minutes. Elle a provoqué des scènes de panique dans le Sud notamment à Cilaos, Saint-Pierre et Saint-Joseph. Dans un communiqué rendu public en fin d'après-midi, la préfecture indique «qu'aucun blessé ni dégât n'est à déplorer»
 
La secousse a été ressentie partout dans l'île et principalement dans le Sud. Les tremblements les plus importants n'ont duré que quelques dizaines de secondes. Le phénomène a été provoqué par un séisme survenue en à une grande profondeur à environ 40 km dans le Nord-Est de La Réunion. Le tremblement de terre n'a pas de lien avec l'activité du Piton de la Fournaise, note l'observatoire volcanologique de la Plaine des Cafres.
La magnitude de 3,6 fait du phénomène un événement majeur pour La Réunion qui n'a jamais eu affaire à de gros tremblement de terre. Sa force a paniqué de nombreux habitants notamment dans le Sud. «J'étais en train d'arroser mon jardin quand j'ai senti la terre vibrer sous mes pieds. En même temps ll y a eu un énorme grondement. J'ai d'abord pensé à explosion. J'ai compris que la terre tremblait lorsque j'ai vu une poutrelle en fer posée sur mon mur se mettre à vibrer» raconte un habitant de Saint-Joseph. «J'étais au bureau. Il y a eu un gros bruit et les meubles se sont mis bouger. Avec les collègues, nous nous sommes précipités à l'extérieur. Il y avait des gens qui criaient» relate une jeune femme résidant à Saint-Pierre.
Vendredi en début de soirée, la préfecture et l'observatoire volcanologique se voulaient rassurants. «Le phénomène est exceptionnel pour La Réunion mais il est négligeable, en termes de puissance, à l'échelle mondiale» note Thomas Thomas Staudacher, directeur de l'observatoire. Même si des répliques, de plus faible importance ne sont pas exclure «les risques de voir se reproduire un séisme d'une telle magnitude dans les prochaines semaines ou les prochain mois sont extrêmement faible» ajoute-t-il.
Une secousse de bien moindre importance avait déjà été ressentie à La Réunion au début du mois d'août

19:30 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : réunion, seisme

RAS-LE-BOL DE LA SARKOMANIA !

 

medium_paris-match-sarko-01-1.jpg

Nous vivons le temps de la "Sarkomania"... Les médias, dans un bel ensemble, nous vendent, jour après jour, du "sarko" comme d'autres vendent du papier toilette.  Cette semaine, certains journalistes de radio et de télé se sont donnés à fond dans cet exercice de sarkomania, à l'occasion du retour de vacances du président de la république. Tous les qualificatifs y sont passés : le président hyperactif, le président qui n'arrête jamais, le président sur tous les fronts, le président siffle la fin des vacances, le président au travail, le président ... le président ...

Il serait temps, peut-être, que les journalistes de ce pays, regardent en dehors des frontières comment sont traités les politiques. Car depuis quelques mois, les journalistes français, donnent l'impression d'être devenus de sacrés cireurs de pompe...

Peu d'analyse critique, peu d'enquêtes de terrain, peu d'investigation !

Par contre de la communication à outrance.

Ils sont entrés dans le jeu de Nicolas Sarkozy qui a su leur faire prendre des vessies pour des lanternes...

Sarkozy fait vendre. Alors coco, mets moi du Sarko à la Une !!!

On a même vu ces derniers jours, une journaliste de France 2 ne pas "déranger" la ministre de l'économie avec une question sur la censure du conseil constitutionnel sur une loi qu'elle avait elle même défendue au parlement et qui plus est, était la mesure phare du candidat Sarkozy...

Depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, les cas d'auto-censure ou même de censures  deviennent une habitude "déontologique" ...

Bien entendu, le fait que Nicolas Sarkozy soit intime avec les plus grands patrons des groupes de presse français n'est pas  étranger à cette sarkomania ambiante ...

Le dernier épisode en date est bien entendu ce "relookage" des bourrelets du président en vacances aux États-Unis par Paris-Match, du groupe d'Arnaud Lagardère ... témoin du mariage de Nicolas Sarkozy ...

 Cette sarkomania va t-elle durer longtemps ?

Je le crains ... dans la mesure où toute la politique de Nicolas Sarkozy consiste à communiquer à tout va ... peut-être pour faire oublier que tout n'est pas si parfait que cela et que les promesses électorales faites il y a quelques mois risquent de s'envoler avec cette croissance qui n'arrive pas et qui elle, n'est pas subjuguée par le grand communicant ...

En attendant le retour de manivelle, il va falloir encore se taper, jour après jour,  la sarkomania des journalistes qui, très souvent frise la désinformation générale.

 

 


 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu