Avertir le modérateur

18/09/2007

RECUPERATION DE GUY MOCQUET : OUVREZ LES FRONTIERES POUR RESPECTER SON COMBAT


moquet.jpg
Nicolas Sarkozy veut faire lire la lettre du jeune résistant communiste Guy Mocquet à l'ensemble des écoliers de notre pays ...
Bernard Laporte fait lire à l'équipe de France de Rugby la lettre du jeune résistant communiste Guy Mocquet...
Nicolas Sarkozy veut que la France se souvienne  du jeune Guy Mocquet fusillé à Chateaubriand par les nazis.
Il ne faut pas oublier que Guy Mocquet était communiste  et résistant ...
Il faut que Nicolas Sarkozy et tous ceux qui veulent s'approprier le combat du jeune Guy Mocquet n'oublient jamais que  c'est parce qu'il était jeune, communiste, résistant qu'il fut assassiné par la peste brune.
Et à cette époque quand on était communiste on était pour un monde d'ouverture. On chantait l'Internationale, on rêvait d'un monde où les frontières seraient abattues, où les citoyens du monde entier seraient frères ...
Alors si Nicolas Sarkozy souhaite utiliser l'image de Guy Mocquet il faut aussi qu'il se souvienne du combat de ce jeune communiste, de ce résistant de la première heure .
Et il faut bien le dire, la politique de Nicolas Sarkozy est en  complète  contradiction, opposition du combat mené par  Guy Mocquet.
Quand Nicolas Sarkozy souhaite faire du chiffre pour expulser les immigrés de la France, cela nous rappelle, hélas, une époque, où on chassait d'autres êtres humains parce qu'ils avaient le malheur d'être juifs, homosexuels, tziganes, communistes, résistants ...
Quand Nicolas Sarkozy  souhaite que  l'on applique systématiquement l'ADN aux candidats à l'immigration, cela nous rappelle, une sale époque dans notre histoire, quand pour montrer  à la population  les juifs on leur appliquait une étoile jaune.
Le jeune résistant communiste Guy Mocquet s'est lancé dans le combat contre les nazis, contre la France collaboratrice, contre la France moisie, parce qu'il  était communiste et croyait en un monde fraternel, un monde juste, un monde sans étoiles jaunes, sans exclusion.
Il n'est plus de ce monde . Mais de par son combat et son courage, on n'imagine pas que le jeune Guy Mocquet aurait approuvé cette  politique  systémartique contre  nos frères, les immigrés.
Alors, il ne suffit pas de s'accaparer l'image de Guy Mocquet. Il faut avoir le courage d'aller jusqu'au bout et d'être en harmonie avec son combat. 

Je vous propose un superbe clip de Tiken Jah Fakoly sur une chanson, qui me semble bien  inscrite dans l'actualité :
OUVREZ LES FRONTIERES

anti_bug_fck

Commentaires

C'est clair qu'il y a beaucoup de choses qui éloignent ce (très) jeune martyr de la Résistance et l'actuel président de la République. Ceci dit, si je patage tout à fait votra analyse sur le fond, un détail me laisse perplexe: vous écrivez correctement le nom du président de la République (les erreurs en la matière sont nombreuses), mais pas celui de ce jeune résistant, qui s'appelait Guy Môquet. Pour ceux qui voudraient mieux connaître le personnage, voici un lien http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Môquet

Écrit par : vox_rromorum | 18/09/2007

Il est en effet ridicule de la part de Sarkosy d'utiliser la mémoire de ce jeune résistant à des fins politiques de droite mais notre président semble avoir un sens moral assez faible. Toutefois il n'est pas moins ridicule d'utiliser cette même mémoire de Guy Môquet dans le but d'éclairer des problèmes contemporains et en particulier concernant l'immigration en France.

Premièrement, le PCF était au moment de la mort de Guy Môquet un parti clandestin depuis sa dissolution en 1936 pour cause de réjouissance à la suite de l'invasion de la Pologne par l'armée allemande.

Deuxièmement, si le PCF commettait des attentas en France c'était avant tout afin d'augmenter la présence de troupes nazis en France, et pas l'inverse, afin de soulager le front de l'est et la Russie aux aboies.

Troisièmement, le communisme en tant que régime n'était pas vraiment plein d'amour et de miséricorde, il a donné leurs bases aux pires régimes dictatoriaux du XXeme siècle et je vous rappelle que la Russie Stalinienne était tout aussi antisémite (par exemple) que l'Europe fasciste.

Quatrièmement, il y a des lettres de résistants bien plus importantes pour la mémoire de notre pays, mais elles sont souvent plus dures et plus complexes, bien moins récupérables, que ce soit pour les fous du libéralisme ou bien pour les fous du kolkhoze.

Se demander si Guy Mocquet aurait approuvé ou non les lois sur l'immigration c'est un peu comme se demander si Jeanne d'arc aurait approuvé ou non la construction du viaduc de Millau.

Écrit par : Ludhman | 18/09/2007

Il est en effet ridicule de la part de Sarkosy d'utiliser la mémoire de ce jeune résistant à des fins politiques de droite mais notre président semble avoir un sens moral assez faible. Toutefois il n'est pas moins ridicule d'utiliser cette même mémoire de Guy Môquet dans le but d'éclairer des problèmes contemporains et en particulier concernant l'immigration en France.

Premièrement, le PCF était au moment de la mort de Guy Môquet un parti clandestin depuis sa dissolution en 1936 pour cause de réjouissance à la suite de l'invasion de la Pologne par l'armée allemande.

Deuxièmement, si le PCF commettait des attentas en France c'était avant tout afin d'augmenter la présence de troupes nazis en France, et pas l'inverse, afin de soulager le front de l'est et la Russie aux aboies.

Troisièmement, le communisme en tant que régime n'était pas vraiment plein d'amour et de miséricorde, il a donné leurs bases aux pires régimes dictatoriaux du XXeme siècle et je vous rappelle que la Russie Stalinienne était tout aussi antisémite (par exemple) que l'Europe fasciste.

Quatrièmement, il y a des lettres de résistants bien plus importantes pour la mémoire de notre pays, mais elles sont souvent plus dures et plus complexes, bien moins récupérables, que ce soit pour les fous du libéralisme ou bien pour les fous du kolkhoze.

Se demander si Guy Mocquet aurait approuvé ou non les lois sur l'immigration c'est un peu comme se demander si Jeanne d'arc aurait approuvé ou non la construction du viaduc de Millau.

Écrit par : Ludhman | 18/09/2007

Ludhman, il est tout aussi ridicule de présenter ainsi la résistance communiste, qui a été lancée par des militants en désaccord avec la hiérarchie du parti (Maurice Thorez était bien à l'abri en URSS, comme De Gaulle à Londres). Il est ridicule de nier le profond humanisme des militants communistes de base, et leur profond amour des valeurs de la république (liberté, égalité, fraternité) valeurs bafouées aujourd'hui au grand jour et sans réelle opposition visible (grâce à ses amis des médias) par un néonazi élu par les maisons de retraite.

Écrit par : Ouadou | 19/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu