Avertir le modérateur

18/11/2007

Otages ?

 
Au moment où certains médias, hommes politiques ou passagers des transports en commun utilisent à tout va le mot « otage » pour parler des grèves en cours contre la réforme des régimes spéciaux, il n’est pas inutile de se souvenir qu’Ingrid Betancourt est toujours otage des Farc. Elle est otage depuis le 23 février 2002. En Colombie. Aucune nouvelle d’Ingrid. De temps en temps, un léger espoir qui tombe vite dans le désespoir qui accompagne depuis cinq ans sa famille, ses proches et tous les militants de la paix. Aujourd’hui, à 15 heures, une marche de soutien est prévue à Paris, au Trocadéro. La marche partira du parvis des Droits de l’Homme pour rejoindre le mur de la paix. Une marche à laquelle participera de nombreux homes et femmes politiques parmi lesquels le président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, ainsi que le maire de Paris, Bertrand Delanoë. La famille d’Ingrid devrait prendre la parole à la fin de la marche.
Puis ce soir, ce sera au tour du collectif 100 artistes et écrivains d’organiser un concert gratuit au Zenith, à partir de 19 heures. Au programme Renaud, Julien Clerc, Carla Bruni, Adamo, Michel Delpech, Jeanne Cheral, Vincent Delerm, Grand Corps Malade, etc…
Le manifestations d’aujourd’hui ont lieu «  à la veille de la venue en France, le 20 novembre du président vénézuelien (Hugo) Chavez qui négocie avec les FARC la libération d’Ingrid Betancourt et des otages colombiens » précise le communiqué du collectif 100 artistes et écrivains pour Ingrid Betancourt.
Alors, une supplique : arrêtez d’utiliser le mot « otage » pour vos petits problèmes quotidiens. Car honnêtement, j’imagine bien qu’Ingrid rêverait d’être « pris en otage » par les grévistes, juste quelques petits jours, pour se rendre à son travail. Car cela voudrait dire qu’Ingrid est LIBRE !
 

Commentaires

Entièrement d'accord avec vous.

J'étais en grève le 18 octobre et encore le 14 novembre, car c'est un rude coup qui vient d'être porté à nos futures retraites et je défends ce que je crois être mon bon droit.

Pour autant, je regrette que ce mouvement se poursuive car j'ai bien conscience qu'il pénalise ceux qui sont déjà durement éprouvés au quotidien.

Il y a un temps pour s'indigner et un temps pour se remettre au travail, me semble-t-il.

Mais le gouvernement laisse-t-il le choix aux cheminots ?
A nourrir le débat d'incessantes provocations, en tentant de nous faire passer pour les nantis que nous ne sommes pas ... ne nous pousse-t-il pas vers de regrettables excès ?

Ce n'est pas tant l'objet de la réforme qui me choque car j'en saisis bien le sens et peut-être même le bien fondé, mais c'est la façon dont on a voulu nous opposer au reste de la population (Dieu merci, elle n'est pas dupe des mesquineries gouvernementales !), nous marginaliser.

Au final l'arroseur pourrait bien se trouver arrosé.

Il est d'ailleurs très discret dans les médias en ces temps l'arroseur.

Vous voyez bien de qui je veux parler, celui là même qui présentait Colonna comme l'assassin du Préfet Erignac (Paix à son âme), chose qui semble de moins en moins certaine!

Celui aussi qui perd son self contrôle en présence des marins bretons et ridiculise la fonction de chef d'Etat.

Celui également qui nous brouille avec l'Iran et le Tchad mais s'agenouille (en notre nom qui plus est !) devant Bush pour prêter allégeance.

Bien que soutenant en partie seulement mes collègues cheminots (totalement sur le fond mais un peu moins sur la forme), je n'ai pas l'impression que nous soyons ou qu'ils soient des preneurs d'otage et ne donnons pas aux choses une importance qu'elles n'ont pas .

Le statut d'otage est effectivement quelque chose de plus douloureux que ce que vivent en ces jours les utilisateurs du Transport Public.

Ne vous laissez pas manipuler par ceux qui veulent vous faire croire que votre avenir les intéresse quand ils n'ont d'autre dieu que l'argent, d'autre maîtresse que la finance et d'autre ambition que leur propre gloriole.

Écrit par : Rubis | 19/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu