Avertir le modérateur

09/06/2007

LETTRE A MES "AMIS" DE DROITE

 

medium_m-Fouquet_s.JPG

Mes chers amis,

 Par les temps actuels, vous êtes très nombreux à avoir retourné précipitamment votre veste destructurée dite "veste de gauche" pour vous envelopper du strict complet veston... Signe de votre passage dans le camp de la droite...

Cette droite qui a le vent en poupe.

En premier lieu, au soir du 2° tour de la présidentielle, ce score sans appel : 53% !

 Puis cette soirée inoubliable au Fouquet's sur les Champs Elysées. Le candidat qui ne s'adressait qu'au peuple se lève tôt, au peuple qui souffre, au peuple qui veut bosser plus et gagner plus, se retrouvait, entouré de ses nombreux amis ( patrons industriels, patrons de presse, people...) dans ce haut lieu de la simplicité française...

Puis pour fêter la victoire, ce spectacle étonnant  : Mireille Mathieu, Enrico Macias, Gilbert Montagné ! Que du lourd !

Deux jours après, nous assistâmes médusés aux vacances de notre président de la République, tout frais payés par un milliardaire de ses amis... Des vacances hautement symboliques de la nouvelle ère qui s'annonce...

De tous côtés, je n'entends plus que cette réflexion : nous sommes enfin décomplexés. Nous sommes de droite. Et nous sommes heureux de pouvoir l'affirmer haut et fort !

J'avoue ne pas très bien comprendre votre "complexe" caché de ces dernières années, car il me semble que nous ne vivions pas sous une dictature ou sous le socialisme. Ces dernières années furent celles du règne de Jacques Chirac et de son ministre d'Etat, un certain Nicolas Sarkozy... Et durant tout ce temps vous fûtes complexés ? Mes pauvres amis, que la vie dût être difficile... 

Pourtant, aujourd'hui, j'ai envie de vous prodiguer un conseil... Demain, à l'occasion des législatives, restez chez vous, profitez de cette belle journée qui s'annonce, bricolez, lisez, cuisinez, baisez, pouponnez ... bref pas la peine de sortir. Les jeux sont faits. La vague bleue est annoncée. Le tsunami sarkozien est là. La gauche sera laminée. Le centre n'existera plus. Les communistes absents... Alors, franchement, à quoi bon perdre du temps pour se rendre dans vos bureaux de vote.

Écoutez moi ! C'est bon, vous avez gagné ! Les sondages le prédisent depuis des semaines. Les journalistes en font leurs choux gras chaque soir au 20 heures... Les titres de la presse quotidienne sont éloquents ...

Profitez de cette journée pour réfléchir. Demain, les visages des politiques de droite seront lumineux, vainqueurs, revanchards... Nous avons déjà eu un aperçu avec les propos de François Fillon. Il n'arrive même plus à se maîtriser. Il jubile.

Après les législatives, il n'existera plus qu'un parti : l'UMP. Il n'y aura plus qu'une idée : celle de la droite... Pour vous les temps nouveaux arrivent. La droite aura absolument tous les pouvoirs: politiques, industriels, économiques, étatiques, médiatiques. Un fait unique en Europe ! Mais c'est un peu ça la France, non ?  Cette facilité à ne jamais se remettre en question, à se laisser porter par l'Histoire, à promettre des réformes vite enterrées après les scrutins, à vouloir s'imposer au monde comme si nous avions encore un Empire, à ne pas voir le monde évoluer, à être de toutes les petites combines...

Voilà, dans un peu plus de semaine, vous allez pouvoir appliquer dans son intégralité votre programme... Vous n'allez pas manquer de démonter notre service public, de mener une politique en direction des possédants, de faire payer ceux qui souffrent ...

J'imagine déjà vos mines réjouies demain soir sur les plateaux de télé...

Profitez bien de votre victoire ! Et surtout, n'oubliez pas, que les français sont très changeants... Et que souvent, à travers l'Histoire, ceux qu'ils adulaient un jour, pouvaient très bien se retrouver au banc de l'infamie, le lendemain... Et méditez cela aussi, quand l'ensemble des pouvoirs se retrouvent réunis entre les mêmes mains, les vôtres, le seul recours possible pour se faire entendre ... c'est l'asphalte de la rue ... Et là, à tous les coups, vous serez perdants ! 


 

ATTENTION MONSIEUR LE PRESIDENT : UNE VERRE ÇA VA... DEUX VERRES BONJOUR LES DÉGÂTS


 
Vous n'auriez pas aimé être une toute petite souris ... pendant l'entretien de notre président avec son homologue russe... Vu sa décontraction et son envie de rire, le dialogue dut être franc, cordial et amical... Je me trompe ? 
 

CONFERENCE DE PRESSE DE NICOLAS SARKOZY AU SOMMET DU G8: INATTENDUE ET ... HILARANTE !

 

La première conférence de presse de Nicolas Sarkozy au sommet du G8 devrait devenir culte... 

A regarder en ... restant sobre, car il semblerait que la visite du président français à son homologue russe,  Vladimir Poutine, ne se soit pas déroulée autour d'un verre d'eau minéral...

A moins qu'il s'agisse d'un problème d'interprétariat. Nicolas Sarkozy, ne buvant pas d'alcool (sic!)  aurait demandé un verre de jus d'orange, et la délégation russe  s'est empressée d'y mettre de la ... vodka !!!

 

08/06/2007

LA FRANCE ! UN PAYS INDISPENSABLE AU MONDE ...

 

medium_front-34-image-163168.jpg

Ben là, j'avoue avoir été séché... littéralement !

Entendu un journaliste de notre belle radio du service public, France Inter, nous dire que :

"LE PRESIDENT FRANÇAIS, NICOLAS SARKOZY, IMPOSE SA VISION DU MONDE AU SOMMET DU G8" 

Hou là !

C'est que Bush, Poutine et les autres attendaient avec une grande nervosité, une anxiété extrême ... la position de ce grand pays, de ce grand président ... enfin, de LA FRANCE !

Mais, franchement, entre nous, sommes-nous aussi grands que cela ?

Il me semble que les journalistes se bousculent au portillon pour le cirage de pompes "officiel" ... Et notre Nicolas n'a que trois semaines de service ...républicain...

Il faut s'attendre au pire... en matière de conscience professionnelle ...

Allez bonne soirée quand même... J'ai mes pompes à cirer pour dimanche... 

UN CONSEIL : N'ABANDONNEZ PAS VOS COOKIES DANS LE TRAIN...

medium_cookiesneimanmarcusuf2.jpg

UNE AMENDE DE 179 € POUR AVOIR ABANDONNÉ ... DES COOKIES ! 

Première version : à la SNCF, le ridicule ne tue pas ...

Ou : le règlement ... c'est le règlement .

Jeudi, un passager qui se rendait à son travail en TER dans le Rhône, a eu la mauvaise idée de s'installer en première classe...

Un contrôleur, passant par là, lui a demandé de regagner un wagon de seconde classe... Le voyageur, âgé de 26 ans, s'est exécuté de mauvaise grâce, et n'a pas manqué de laisser traîner sur la banquette son paquet de cookies. Ce qui ne fut pas du goût du contrôleur... qui lui colla une amende d'un montant de 179 € !

En fait cette amende est prévue pour les colis abandonnés qui donnent lieu à des alertes dans le cadre du plan Vigipirate...
Devant le zèle du contrôleur, le ton est monté entre les deux protagonistes et la discussion s'est envenimée...
Mais l'affaire des cookies n'en est pas restée là. Ce serait trop simple, non ?
Des gendarmes de la compagnie de Villefranche qui patrouillaient à proximité, s'en sont mêlés. Résultat : le dangereux "délinquant" s'est retrouvé à la gendarmerie pour un "interrogatoire" ... de trois heures ...
Tout ça pour ... un paquet de cookies abandonné sur une banquette !
Et encore, ce voyageur a de la chance la nouvelle loi prévue par Nicolas Sarkozy sur les peines planchers en cas de récidive n'est pas encore votée...
Devant l'ampleur de cette affaire, la SNCF a tenté de calmer le jeu et a indiqué que l'amende serait annulée et qu'une enquête interne serait diligentée...
Bon, il faut espérer, que le jeune homme qui a perdu sa matinée pour une "connerie" ne va pas être licencié pour ... abandon de poste... 

Et un conseil ... surtout évitez de laisser traîner un paquet de cookies dans un train... La SNCF veille ! 

 
 
 


07/06/2007

UN PREMIER MINISTRE FÂCHÉ AVEC LES CHIFFRES !

 

medium_article_SGE.KOY60.060607161922.photo01.photo.default-512x410.jpg

Décidément du côté de la majorité, les tours de prestidigitation sont très en vogue. Après avoir passé toute une campagne électorale à esquiver le bilan du gouvernement sortant, parmi lequel, le candidat Nicolas Sarkozy était numéro 2, François Fillon précisait hier matin, sur RTL, que le coût de la réforme  serait "de l'ordre de 2,5 à 3 milliards d'euros par an." Un chiffrage qui visait, à n'en pas douter, à rassurer quelques parlementaires de sa propre majorité, des spécialistes des questions budgétaires, qui ces derniers jours, commencent discrètement à douter de l'effet d'aubaine de cette mesure...

Puis, dans l'après-midi, en visite dans une usine de la Sarthe, département où il est également candidat, voilà que le chiffre du matin double. Le Premier ministre ne parle plus de 3 milliards mais de 5 à 6 milliards... Jackpot !

Mais alors, si en l'espace de quelques heures les chiffres progressent de la sorte, que va-t-il se passer, dans un an, quand il faudra faire le bilan de cette réforme du "travailler plus pour gagner plus" ?

Je suis curieux de connaître les futurs chiffres ... A mon avis, ils seront carabinés !

Questions subsidiaires :  ces milliards en moins dans le budget de l'Etat, comment vont-ils être compensés ? Et quel sera la nouvelle mesure qui permettra ce financement ?

Vous voulez une réponse ? A mon humble avis de citoyen, la recette va se situer dans un relèvement de la ... TVA. Un impôt qui touche tout le monde, de la même façon, que vous gagniez 1000 euros par mois ou 10.000 ... 

C'est ce que certains nomment l'égalité devant l'impôt...

Mais, quand cette décision sera prise, car elle sera prise, il n'y aura pas d'échéance électorale en vue.

Alors, franchement, pourquoi s'en priveraient-ils ?

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu