Avertir le modérateur

19/09/2007

POUR BERNARD KOUCHNER : C'EST PAS MOI ... C'EST LES AUTRES !

 

medium_bushehr.jpg

Le Chef de la diplomatie Française manque franchement de diplomatie… Et il n'est pas à sa première erreur ... ni certainement à sa dernière !

Les dernières déclarations de Bernard Kouchner sur l'Iran ont provoqué une vague de remous à travers le monde. Ainsi hier, après avoir reçu son homologue français à Moscou, Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, a vivement critiqué l'idée de sanctions unilatérales et d'un recours à la force. À Téhéran, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a dit qu'il ne prenait pas les menaces françaises «au sérieux» !
De son côté Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies, a appelé Téhéran à coopérer avec l'ONU, soulignant que les Nations Unies souhaitaient un règlement pacifique du dossier nucléaire iranien.
« Nous sommes convaincus qu'aucun problème moderne ne peut avoir de solution militaire et cela s'applique aussi au programme nucléaire iranien», a déclaré le chef de la diplomatie russe, à l'issue d'un entretien à Moscou avec son homologue français, Bernard Kouchner.
«La multiplication des informations faisant état de l'éventualité de sanctions militaires contre l'Iran inquiète la Russie. Il est difficile d'imaginer que ces sanctions apaisent les tensions dans la région», a souligné Sergueï Lavrov, rejetant l'idée de sanctions unilatérales prises par l'Union européenne ou les États-Unis. La Russie, qui entretient des relations étroites avec Téhéran, participe à la construction de la première centrale nucléaire iranienne.
Devant ce tollé général, à l'exception des Etats-Unis et d'Israël, Bernard Kouchner a nuancé ses propos alarmistes de dimanche au sujet d'un risque de guerre dans la crise du nucléaire iranien... Ainsi il  a assuré hier avoir «dit que le pire serait la guerre». «Tout doit être fait pour éviter la guerre». «Ca veut dire qu'il faut négocier, négocier, négocier sans relâche», a expliqué le ministre français des Affaires étrangères, qui a cependant défendu l'idée de sanctions dans le cadre de l'Union européenne. «Contrairement à mon ami Sergueï, je pense qu'il est nécessaire de travailler sur des sanctions», lesquelles montreront «le sérieux» que la France met dans la recherche d'une «solution pacifique» dans le cadre du droit international, a-t-il ajouté. Dans un entretien accordé au Monde lundi et publié hier, Bernard Kouchner note que, «s'il y a une nouvelle résolution de l'ONU, nous en serons heureux. S'il n'y en a pas, nous construirons en tout cas des sanctions.» Et les sanctions efficaces «sont celles des Américains: économiques, sur les grosses fortunes, les banques». Et aujourd'hui il rectifie le tir. Bernard Kouchner s'est dit être un partisan inconditionnel de la paix. A la sortie du Conseil des ministres il a notamment déclaré : «Ce que j'ai dit très clairement c'est qu'il faut éviter la guerre. Le pire, c'est la guerre. Donc, il faut l'éviter, et pour l'éviter, il faut négocier, négocier, négocier. C'est ce que nous faisons». Décidément, notre ministre des Affaires Etrangères ne sait pas se faire comprendre des journalistes ... Dès qu'il prononce une phrase... elle est déformée... et le voilà obligé de "rectifier le tir" ... Cela avait été le cas il y a quelques jours à la suite de ses propos sur la démission du premier ministre irakien ... A la suite de ses propos "aventureux" il avait dû présenter ses excuses ... En fait, pour Bernard Kouchner, ce n'est pas de sa faute ... c'est la faute des autres !  Et notamment les médias qui déforment ses propos …
Je vais m’aventurer à un léger conseil à Bernard Kouchner : et si, à l’avenir, il tournait sa langue sept fois dans la bouche avant de se lancer dans l’aventure … Cela permettrait, peut-être, d’obtenir un peu plus de sérénité pour notre diplomatie…

18/09/2007

RESORBER LE TROU DE LA SÉCU : UNE SOLUTION SI SIMPLE ...

 

medium_152_mdicaments_drembourss.jpg

Ah "le trou de la sécu !"

Voilà un sujet récurant qui revient sur l'écran des journalistes et dans la bouche des politiques plusieurs fois par an . Un sujet qui aime jouer aux montagnes russes : on en parle peu avant les élections, on en reparle juste après ... Puis bon an, mal an, il revient faire la Une des médias avec des chiffres astronomiques... On parle alors de milliards d'euros comme nous, citoyens lambdas, de centimes ...

Les plans pour sauver la sécurité sociale se dévoilent d'années en années, de gouvernement en gouvernement, de ministre de la santé en ministre de la santé ... Tout le monde a son point de vue . Chacun possède sa solution miracle, celle qui va éradiquer ce monstre du Loch Ness ... 

Mais voilà, le fameux "trou de la sécu" est toujours là, faisant face aux solutions les plus logiques ou folles, il est de plus en plus resplendissant et semble bien narguer tous les spécialistes qui se penchent sur son cas ...

Ces derniers temps, pour boucher ledit "trou" les politiques au pouvoir penchent pour la solution : "faisons payer ce cochon de malade". Vous, moi, nous... Ainsi, ils "dé-remboursent" par centaines les médicaments et  imaginent des franchises à tout va ... Une politique qui met à mal le porte monnaie du citoyen et surtout qui aura pour résultat à la longue de retirer des soins une partie importante de la population qui n'a pas les moyens financiers de payer lesdites franchises ... Les études actuelles sur les français et la santé montrent qu'un pourcentage de plus en plus important de français ne se soignent plus ... pour des raisons pécuniaires ... Une situation un peu à l'américaine, alors que de très nombreux pays à travers le monde nous envient notre santé publique. Une santé publique qui se dégrade d'année en année ...

Alors,  je propose un remède tout simple. Pourquoi les remboursements de la Sécurité sociale ne se feraient pas en fonction des revenus. Ainsi pour les gros salaires, les remboursements seraient faibles et pour les bas salaires, ils seraient élevés ... Ce serait une belle preuve de "justice sociale"... Qui plus est, cette politique de remboursement en fonction des revenus serait facile à mettre en œuvre, au vu des feuilles d'impôts...

Alors chiche ? 

 


15/09/2007

JACQUES MARTIN : SON MOMENT DE LUCIDITÉ

 Un des moments "historiques" du Petit Rapporteur
Daniel Prevost en reportage à Montcuq 
 
 
Donc si vous avez lu mes "posts" d'hier vous savez que je n'étais absolument pas fan de Jacques Martin... Les meilleurs souvenirs que je garde remontent à la première période télévisuelle de l'animateur et le célèbre "Le Petit Rapporteur", en 1975... Pour l'époque, l'émission était de la dynamite. Chaque dimanche, à 13 heures 20, des millions de français attendaient ce rendez-vous pour se bidonner en famille. Sur la petite lucarne, on assistait alors à une exceptionnelle parodie du journal télévisé avec Pierre Desproges, Daniel Presvost, Pierre Bonte, Piem, Collaro ... Ils s'éclataient, ils étaient hors-normes et ne respectaient pas grand chose ... Mais Le Petit Rapporteur ne dura qu'un an et demi ... Lui succéda la Lorgnette, une copie conforme de la précédente émission ...
Et c'est en 1977 que Jacques Martin lance sa terrible émission Ecole des Fans ... Et là, tout se gâte ... Jacques Martin devient l'animateur, certes populaire, mais tellement lisse, franchouillard, insupportable avec ses "sous vos applaudissements" ...
Pourtant, il semble qu'en 1992, Jacques Martin eut un moment de lucidité ... C'était dans le mensuel L'Autre Journal  :
"Je suis un homme de télévision, je la fais, et je sais que le meilleur moyen d'éteindre la lecture, de tuer toute curiosité, d'abandonner ses projets de voyage ou de refuser de sortir le soir, c'est d'allumer cette saloperie..."
Belle lucidité, non ?

14/09/2007

DISPARITION DE JACQUES MARTIN : ALORS CE COMMUNIQUÉ DE L'ELYSÉE IL ARRIVE ?

 

medium_article_CPS.HKB32.140907142859.photo00.photo.default-512x442.jpg

Bon là, cela devient insupportable ...

La tradition veut que l'Elysée adresse un communiqué "public" dès qu'une célébrité disparait ...

L'ensemble des médias ne parlent que du décès de Jacques Martin ... La télévision bouscule ses programmes pour rendre un hommage "national" ...

Et du côté de l'Elysée !

R.A.S. ...

Bizarre, non ?

Ceci dit j'aimerai bien être une petite souris pour voir la tête de certaines personnes, là-bas ...

Rédiger un communiqué, au vu des circonstances, ça doit être coton, non ?

On doit jouer sur la balance, pour peser les mots, l'émotion, l'hommage ...

Car avouons que la situation est peu banale ... Jouer de la brosse à reluire pour rendre hommage à l'ancien mari de sa femme ... 

Franchement on vit une époque formidable ...

13/09/2007

LAPORTE A UN COEUR UN OR ... MAIS IL NE VOULAIT PAS LE DIRE

 

medium_front-34-image-179826.jpg

Dans mon "post" d'hier j'ai abordé  l'opération financière très juteuse de l'entraineur du XV de France, Bernard Laporte, avec la mise en vente des maillots personnalisés ... par le paraphe du futur ministre des Sports ...

Dans le courant de la soirée, son homme d'affaires (sic) a indiqué que les bénéfices de l'opération seraient reversés à une association caritative ...

De son côté, Bernard Laporte s'est défendu de vouloir gagner de l'argent avec cette opération ...

Oui mais voilà, cette "généreuse" opération n'était absolument pas précisée sur le site de Bernard Laporte ...

En règle générale, quand on programme une opération caritative on ne s'en cache pas ... Franchement Bernard Laporte, il n'y a rien de honteux à faire du bien ...

Qui plus est, l'association caritative qui va recevoir ce don tombé du ciel ... n'est pas pour le moment désignée ... Elle sera choisie, dixit "l'homme d'affaires du futur homme politique" ... après la Coupe du Monde !!!

Je trouve que cette opération au grand cœur est menée avec beaucoup d'amateurisme ... Ce qui n'est pas très bon signe quand on est l'entraineur d'une équipe professionnelle, non ?

 

12/09/2007

ALERTE AU TSUNAMI A LA RÉUNION

 
medium_tsunami1.jpg
ALERTE AU TSUNAMI A LA RÉUNION...
Depuis 18 heures, ce mercredi 12 septembre 2007, La Réunion est placée en alerte au tsunami.

C'est un très fort séisme survenu en mer à 15 heures (heure de La Réunion) en Indonésie qui est susceptible de provoquer une vague géante dans l'océan indien.

Si cette hypothèse se confirmait une onde de 50 centimètres à 2 mètres de haut pourrait frapper les côtes de La Réunion entre 22 et 23 heures. Une série de mesure de prévention a été décidée par la préfecture

En décembre 2004 une onde de choc consécutive au tsunami meutrier en Asie du Sud-Est avait frappé La Réunion provoqué le naufrage de plusieurs bateaux.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu