Avertir le modérateur

24/08/2007

UN SEISME AU LARGE DE LA RÉUNION

 

 

 
 
 
La Réunion a tremblé

 
Un séisme de magnitude 3,6 sur l'échelle de Richter (qui en compte 9) s'est produit à La Réunion à 15 heures 19 ce vendredi 24 août 2007. La secousse qui a duré environ 3 minutes. Elle a provoqué des scènes de panique dans le Sud notamment à Cilaos, Saint-Pierre et Saint-Joseph. Dans un communiqué rendu public en fin d'après-midi, la préfecture indique «qu'aucun blessé ni dégât n'est à déplorer»
 
La secousse a été ressentie partout dans l'île et principalement dans le Sud. Les tremblements les plus importants n'ont duré que quelques dizaines de secondes. Le phénomène a été provoqué par un séisme survenue en à une grande profondeur à environ 40 km dans le Nord-Est de La Réunion. Le tremblement de terre n'a pas de lien avec l'activité du Piton de la Fournaise, note l'observatoire volcanologique de la Plaine des Cafres.
La magnitude de 3,6 fait du phénomène un événement majeur pour La Réunion qui n'a jamais eu affaire à de gros tremblement de terre. Sa force a paniqué de nombreux habitants notamment dans le Sud. «J'étais en train d'arroser mon jardin quand j'ai senti la terre vibrer sous mes pieds. En même temps ll y a eu un énorme grondement. J'ai d'abord pensé à explosion. J'ai compris que la terre tremblait lorsque j'ai vu une poutrelle en fer posée sur mon mur se mettre à vibrer» raconte un habitant de Saint-Joseph. «J'étais au bureau. Il y a eu un gros bruit et les meubles se sont mis bouger. Avec les collègues, nous nous sommes précipités à l'extérieur. Il y avait des gens qui criaient» relate une jeune femme résidant à Saint-Pierre.
Vendredi en début de soirée, la préfecture et l'observatoire volcanologique se voulaient rassurants. «Le phénomène est exceptionnel pour La Réunion mais il est négligeable, en termes de puissance, à l'échelle mondiale» note Thomas Thomas Staudacher, directeur de l'observatoire. Même si des répliques, de plus faible importance ne sont pas exclure «les risques de voir se reproduire un séisme d'une telle magnitude dans les prochaines semaines ou les prochain mois sont extrêmement faible» ajoute-t-il.
Une secousse de bien moindre importance avait déjà été ressentie à La Réunion au début du mois d'août

19:30 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : réunion, seisme

20/08/2007

FRANCE 2 : NE PAS POSER LES QUESTIONS QUI FÂCHENT ?

 

medium_image_21194037.jpg

Voilà une édifiante façon de traiter l'actualité ...

Christine Lagarde, ministre de l'Economie, des Finances et de l'Emploi était l'invitée du journal de 20 heures sur France 2. Une présence nécessaire ce soir là, pour aborder le problème des marchés financiers qui jouaient au yo-yo ... La ministre était interviewée par Françoise Laborde. Durant quelques minutes la ministre a fait le tour de la question, se refusant de tomber dans le pessimisme de bon aloi... Elle s'est même voulue rassurante quand aux conséquences sur l'économie hexagonale. 

Puis la ministre est partie et Françoise Laborde est passée aux autres sujets ... 

Ce qui est étonnant, c'est que la journaliste du service public avait sous la main la ministre de l'Economie et qu'elle n'a pas eu la présence d'esprit de lui demander son avis ... sur la décision du Conseil Constitutionnel qui, quelques heures auparavant, avait annoncé sa décision de censurer l'article 5 de la loi en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat ... défendue par... ?

Par Christine Lagarde ... qui était là, en face d'elle quelques minutes avant...

Et pourtant ce sujet fut abordé, par la suite, dans le même journal, et fort succinctement ... 

Et là, on se demande si la rédaction de France 2 ne marche pas sur la tête. Avoir en face de soi l'un des plus importants ministres du gouvernement de François Fillon, avoir de visu le ministre des Finances ... et ne pas lui poser la moindre question sur cette décision qui est, à n'en pas douter, le premier accroc important depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, à la tête de l'Etat français ...

En poussant un peu plus loin, on est en droit de se demander si la journaliste de France 2 n'a pas été "complaisante" avec la ministre en ne lui posant pas une queston qui l'aurait mise, certainement en difficultés ...

Mais alors, dans ce cas là, on tombe dans le journalisme "cire-pompe" ... ou  comme disait un certain Georges Pompidou : "la télévision c'est la voix de la France..."

Au lieu d'aborder, chaque soir des sujets légers et très "marronniers", la rédaction de France 2 devrait se poser la question sur ce qui fait l'Actualité ... Et là, honnêtement, on a l'impression que les journalistes sont réellement à côté de leurs... charentaises ...





11/08/2007

IL FAUT ARRETER LA CHASSE AUX SANS-PAPIERS

 

medium_medium_Affiche_RESF_93.jpg

 

Je suis scandalisé par cette chasse aux sans-papiers qui, en plein mois d'aout prend des  allures de rafle ... et qui nous rappelle les sombres moments de notre histoire contemporaine. Un enfant de douze ans est entre la vie et la mort. Un enfant de 12 ans est dans le coma. Un enfant de douze ans a eu peur. Un enfant de douze ans a chuté du quatrième étage d'un immeuble par peur. Ivan est un sans-papier. Ivan est dans le coma à cause d'une politique d'expulsions qui tente de battre des records. Record d'arrestation, record d'expulsion. Cette politique d'expulsions massives avec des arrestations à domicile est une honte pour la France. J'ai honte de mon pays. J'ai honte, parce que dans ma famille on a connu aussi des arrestations à domicile. C'était il y a bien longtemps. Et dans notre famille on pensait que plus jamais personne, en France, connaitrait de tels agissements. Nous nous sommes trompés. J'ai le coeur serré devant cette politique qui me fait honte. Je pense aux miens qui ont été arrêtés "légalement" par des policiers français et qui ne sont jamais revenus. J'ai cru que cette époque était révolue. A tort ! Nous devons réagir. Au nom de la République. Nous ne devons pas laisser faire ces rafles honteuses au nom de tous ceux qui se sont battus pour que la France reste à jamais le pays des Droits de l'Homme.

VOICI L'APPEL LANCÉ PAR LE RESEAU EDUCATION SANS FRONTIERES (RESF)

"ON NE PRATIQUE PAS LA CHASSE À L’ENFANT SANS « DÉGÂTS COLLATÉRAUX" 

"C’est un enfant, il a douze ans, il est  entre la vie et la mort à Amiens. Il aurait pu être Chinois, être plus âgé, et  le drame aurait pu avoir lieu à Dôle, Lyon, Lille ou n’importe où en  France. Ce n’est pas un accident. C’est l’effet direct et inéluctable de la  politique imposée aux préfectures et aux policiers par le  gouvernement. Les services sont soumis à des quotas en matière  d’interpellation (125 000 exigés par le ministre en 2007) et d’expulsions (25  000).Oui, les sans-papiers sont  pourchassés par la police. Jusque chez eux.D’autres drames, moins spectaculaires,  se déroulent partout en France : à l’heure où nous écrivons, 10 parents  (pères ou mères) d’enfants scolarisés sont placés en centre de rétention par la  préfecture de police de Paris, en attente de leur expulsion pendant qu’à la  maison le parent échappé à la rafle et les enfants sont dévorés  d’inquiétude devant leur avenir de demi-orphelins. A Metz, un autre père de  famille risque l’expulsion par l’Allemagne vers  la Mongolie. Et on pourrait  poursuivre cette liste qui dénombrera toujours en deçà de la réalité  arrestations et expulsions, familles déchirées et vies  brisées….Le Réseau sans frontières est fier de  défendre ces familles, ces enfants ; il s’efforce de construire la  solidarité nécessaire, même en cette période où l’Etat, quoiqu’il en dise, en profite pour mettre les bouchées doubles. 
Les enfants de ce pays, où leurs  familles sont venues chercher tolérance et liberté ont le droit de vivre comme  tous les enfants, sans la peur quotidienne au ventre, de même que leurs  parents.
Il faut mettre fin aux expulsions, et  aux pratiques auxquelles les forces de police se livrent, et donner à ceux qui vivent à nos côtés  le droit au séjour..."

http://www.educationsansfrontieres.org










07/08/2007

LES PHOTOS INTERDITES DE SARKOZY

medium_291910.jpg

 

medium_291909.jpg

 Je regarde les médias, et je découvre des photos de Nicolas Sarkozy en maillot ... Et de suite je pense à cette épisode qui, à l'époque est passé au rang du "off"...

Ainsi, le 16 février dernier, le candidat UMP, en campagne à la Réunion, s'est permis une petite pause, dans la piscine d'une palace de l'ile ... Une baignade devant un parterre fourni de journalistes ... Ils étaient plus de soixante !

Avez-vous cvu es photos dans les médias de l'époque ? 

Non, car les photos prises ce jour-là ne furent pas publiées ... Les journalistes présents au "bain de monsieur" furent menacés de poursuites par le conseiller en communication du candidat ... pour atteinte à la vie privée !

Et comme la presse de ce pays est libre ... les journalistes présents ont obtempéré ... et les photos circulèrent sur le net, comme de bien entendu ...

 Il est amusant de préciser au sujet de cette interdiction que le même jour, quelques heures auparavant, les journalistes avaient été invité à photographier, sans interdit, une séance de jogging du même candidat ...

Et là, ces derniers jours, nous découvrons le bain du président, le bateau du président, l'engueulade du président, à la Une de tous les médias ...

Bizarre, non ! La vie privée se serait-elle estompée aussi facilement ?

En tout cas, cette épisode des photos interdites n'est pas à mettre à l'actif des journalistes français ... La déontologie dans ce métier semble s'apparenter de plus en plus à du papier crépon ... 

Il est bien évident qu'en février dernier, montrer le candidat à l'élection présidentielle se délassant dans l'eau d'une superbe piscine faisait légèrement désordre ... Lui, le candidat dynamique, l'homme qui ne parlait que de travail, de dur labeur, celui qui se voulait le porte drapeau de la France qui souffre, de la France qui trime, de la France des lève-tôt ne pouvait bien entendu être vu sous les apparences d'un vulgaire "gentil membre" d'un quelconque club de loisirs ... Alors que maintenant qu'il est devenu THE PRESIDENT, plus besoin de faire semblant ... 

Pourtant ce qui est navrant dans ces épisodes c'est de voir les journalistes tomber dans le piège de la communication que leur impose depuis des mois un président qui les connait si bien ... Et là, franchement pour les journalistes, ce n'est pas du tout un compliment ... 

 

medium_291908.jpg


 

medium_291907.jpg

30/07/2007

DEMAIN ... JE RACONTE MA RENCONTRE AVEC MICHEL SERRAULT

medium_article_SGE.GJY58.290707230832.photo00.photo.default-512x409.jpg

Voilà, franchement, mieux vaut être honnête ...

Je n'ai pas le temps de rédiger mon "post" sur la disparition de Michel Serrault ...

Pourtant ce personnage atypique faisait partie de ma mémoire ...

Et surtout j'avais eu la chance de le rencontrer et de passer quelques heures en sa compagnie ...

Alors, promis, juré, si je mens ...

Demain je vous raconte mon Michel Serrault ...

A demain, donc ...

Sinon c'est l'enfer pour moi !!! 

 

23/07/2007

LA FIN D'HARRY POTTER ? C'EST ICI ...

 

medium_HarryPotter7.2.jpg

Bon, le suspens est terminé... Le dernier tome des aventures d'Harry Potter se termine en eau de boudin ...

Depuis plusieurs semaines, les rumeurs les plus folles circulent sur le net.  

Chacun y va de son commentaire, chacun fait mourir Harry Potter a sa sauce ...

Mais voilà, contre toute attente, Harry Potter, à la fin de ce septième et dernier volume est bien vivant.

Oui, VIVANT !!!

Vous voulez en savoir un peu plus, avant que cette nuit, vous vous précipitiez dans les librairies pour acheter LE LIVRE ! In English, off course ...

Alors voilà :

L'épilogue s'intitule "Dix neuf ans plus tard" .

Là, on découvre Harry sur le quai d'une gare. Il est en compagnie de ses ... trois enfants : Lily, James et Albus. Ces derniers vont prendre le train à destination de l'école  de Pouldard... 

Et c'est là que toutes les rumeurs des dernières semaines fondent comme neige au soleil. Harry Potter ne meurt pas !!!

Pas plus que Ginny ... qui devient sa femme...

Ni Ron, ni Hermione ...

Ces derniers se marient et sont d'heureux parents ... Pareil que dans les contes de fée d'antan ...

 Si les principaux héros du livre échappent au jugement dernier, il n'en va pas de même de leurs compagnons et mentors. Car là, on peut parler littéralement d'hécatombe ...

 Allez bonne lecture quand même ...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu