Avertir le modérateur

22/10/2007

Une photo symbolique !

medium_DSCN0399.JPG

 

Cette photo de Guy Môquet me semble bien symbolique.
Je l'ai prise ce matin, devant le Palais de Justice de Saint-Nazaire. Certainement au moment où des centaines de professeurs faisaient la lecture de la lettre de Guy à sa maman.
J'ai trouvé que placardée ainsi, elle avait une certaine gueule. Il y a la jeunesse du résistant assassiné, l'engagement politique avec les communistes, mais aussi, les grilles "symboles" de l'enferment qu'il connût durant son internement et en fond ce véhicule de la Police.
Car on imagine bien que ce jeune engagé politique durant la sombre période de notre Histoire, serait aujourd'hui aux côtés de ceux qui se battent pour les sans-papiers, de ceux qui refusent les pressions terribles que la Police exercent sur les familles d'immigrés, de ceux qui n'admettent pas que la Police entrent dans les établissements scolaires pour "extraire" les enfants de parents de sans-papiers.
Nicolas Sarkozy a souhaité faire du jeune Guy Môquet un symbole de la France. Il n'est pas si sûr que le jeune Guy Môquet, s'il vivait aujourd'hui, soit ravi de cet "hommage-récupération".

21/10/2007

Le haka des internes toulousains

 

medium_haka.jpg

Les internes en médecine de Toulouse se sont adaptés aux pratiques "rugbystiques". La semaine dernière, ils manifestaient contre les mesures du gouvernement Fillon prévues dans le Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale.
A cette occasion,  les internes de la ville rose ont fait le "haka", place du Capitole, pour conjurer le "mauvais sort" qui veut leur être fait !

photo AFP 

Adieu !

 

medium_h-20-1039301.jpg

Image poignante. Image réelle. Image de la séparation. Image absurde. Cette photo a été prise en Corée, au Mont Kumgang. L'homme au visage meurtri de tristesse est un citoyen nord-coréen qui fait ses adieux à sa soeur, sud-coréenne. Il vient de passer trois jours dans cette station de montagne, à la frontière entre les deux Corèes, dans le cadre d'un regroupement familial.
Ce sont plusieurs centaines de familles coréenne qui vivent de telles situations dramatiques depuis la guerre de Corée, dans les années 50.
Cette photo illustre parfaitement la détresse des familles coréennes séparées par l'absurdité de cette situation qui perdure depuis si longtemps.

20/10/2007

Assassinat du Bob Marley Africain, Lucky Dube

 

Lucky Dube était une véritable star en Afrique. On le surnommait le "Bob Marley" africain... C'était l'un des trois grands chanteurs africains de reggae avec les Ivoiriens Alpha Bondy et Tiken Jah Fakoly.
Dans la nuit de jeudi, il a été assassiné dans une banlieue de Johannesburg (Afrique du Sud) par des braqueurs qui tentaient de lui voler sa voiture. Un crime sordide commis devant ses deux enfants adolescents qu'il conduisait chez un oncle dans la banlieue sud de Johannesburg.
"Il se trouvait à Rosettenville vers 20H00 et était apparemment en train de déposer l'un des enfants, qui venait de sortir du véhicule quand des inconnus se sont approchés pour essayer de voler la voiture. Touché par balles, Dube est mort sur le coup", a déclaré la capitaine Cheryl Engelbrecht, porte-parole de la police.
Selon un témoin cité par le quotidien The Star, le chanteur a essayé de s'enfuir, mais a perdu le contrôle de sa voiture après avoir heurté une autre automobile et un arbre.

Ses enfants, un garçon et une fille de 15 et 16 ans, sont indemnes, mais très choqués.

La police a assuré qu'elle allait "retourner chaque pierre" pour retrouver les coupables. Elle recherche en particulier trois hommes circulant à bord d'une Volkswagen Polo bleue, qui ont été vus sur les lieux du crime.

Lucky Dube avait été lauréat de plusieurs prix et avait enrégistré pas moins de 21 albums, dont "Prisoner" (1989) et "House Of Exile"(1991). Il a joué en Europe, en Afrique et aux Etats-Unis. Sur scène, il avait joué avec Céline Dion, Sting ou Peter Gabriel. Il est le seul artiste sud-africain à avoir signé sous le fameux label américain MotownSaluant.

En 2006, lors de la sortie de son dernier album "Respect", Lucky Dube avait déclaré être "fier des progrès effectués par l'Afrique du Sud" depuis la chute de l'apartheid en 1994., selon le site Luckydubemusic.com.
Evoquant la violence, il avait cependant ajouté: "Nous avons essayé l'amour, l'unité, la camaraderie, mais ça ne semble pas beaucoup marcher pour nous. Il faut du respect, parce que c'est ce dont le monde a besoin maintenant."
Il faut rappeler que l'Afrique du Sud est l'un des pays les plus violents au monde, avec plus d'une cinquantaine d'homicides par jour.

Il y a 20 ans, Lino tirait sa révérence

Bon puisque nous sommes dans la commémoration, voilà une date que je n'ai pas envie de louper. C'était il y a 20 ans, le 22 octobre 1987, Lino Ventura nous quittait. Et ce tout juste dix ans après le début de la saga Star Wars !

Lino était d'origine italienne et avait immigré en France, à 7 ans, avec sa mère pour retrouver son père. Au fait, j'y pense, ça ne vous rappelle pas quelque chose cette situation ? Pour ceux qui viennent de l'autre côté de la Méditerranée, on parle de regroupement familial, mais à l'époque pour Lino c'était pareil. Ouah ! On l'a échappé belle, vous vous rendez compte si Lino vivait à notre époque, sous le règne de Nicolas Sarkozy et de son ministre de l'immigration et de l'identité national, Brice Hortefeux, peut-être que le Lino, il n'aurait pas eu le droit de venir en France... Et là, on serait passé à côté d'un grand acteur. Et d'un homme au coeur d'or. D'ailleurs le début de la  vie de Lino est une vraie existence d'immigré. Il vit dans la pauvreté. Et tout jeune il se voit obligé d'exercer des petits métiers pour subsister : livreur, vendeurde journaux, employé...
Mais Lino a une passion : la lutte. En 1950, il sera même sacré champion d'Europe.
Pourtant, il se voit contraint d'abandonner le sport, suite à une blessure à la hanche. C'est à ce moment là que la chance entraîne Lino dans les méandres du cinéma. En 1954, il rencontre le grand cinéaste Jean Becker qui est à la recherche d'un figurant à la carrure "mastoc" pour donner la réplique à Jean Gabin dans "Touche pas au grisbi".
Et voilà Lino lancé dans la carrière. On va lui proposer, à la chaîne, des rôles de truands, de durs à cuire : "Le gorille vous salue bien" (1958), "Le clan des Siciliens" (1969) ou encore son film culte "Les Tontons flingueurs"...
Par la suite, les cinéastes vont le faire tourner dans des films moins "passe-partout" où sa dimension psychologique sera révélée au grand public :"Le deuxième souffle" et "L'armée des ombres" de Jean-Pierre Melville, ou encore "Garde à vue" de Claude Miller.
Lino Ventura au moment de sa disparition, le 22 octobre 1987, bénéficiait d'une immense ferveur populaire. Il était une vraie star du cinéma français. Il avait aussi cette qualité, qui devient très rare actuellement, il était modeste, timide et ne reniait jamais ses origines pauvres. Si loin des "people" d'aujourd'hui !

 

Enfin, des WC propres

Bon je sais, en ce début de week-end, c'est pas le sujet essentiel..., et pourtant !

Mais celui qui n'a jamais été confronté à ce problème de toilettes dégueulasses, lève la main.

Par moments, dans les cafés, restaurants ou lieux publics, il faut vraiment ne pas pouvoir faire autrement, que de se rendre dans ces lieux d'aisance pour s'oublier...

Alors à quand cette solution miraculeuse avec des WC qui ne laissent pas de traces ?

Bon, comme toute publicité bien faite, vous remarquerez que la propreté douteuse des WC en début de film correspond chez à des WC particulièrement propres en France...

On ne va pas changer le monde aseptisé de la pub, de toutes les façons. Mais au moins, en visionnant cette pub, vous apprendrez que pour la propreté des toilettes dans les lieux publics, une solution appropriée existe.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu