Avertir le modérateur

12/11/2007

Pour Sarkozy, les Bretons sont toujours des cons !

 

Décidément Nicolas Sarkozy n'aime pas les Bretons. C'est la deuxième fois que le président de la République emploie une insulte pour parler des Bretons.
La première fois, c'était à la fin de la campagne électorale. Dans son livre, "L'aube, le soir ou la nuit" l'écrivaine-groupie Yasmina Reza relate que Nicolas Sarkozy, furieux, se retrouve sur la côte bretonne et gueule un :
"Je me fous des Bretons. Je vais être au milieu de dix connards entrain de regarder une carte!"
Une phrase qui, en Bretagne, n'était pas passée inaperçue... De très nombreux bretons s'étaient sentis insulter par Nicolas Sarkozy. Il faut dire qu'on le serait à moins.
Et voilà que le président récidive.
Si la première fois on pouvait mettre l'insulte sur le compte de la fatigue (quoi que !) là, mardi dernier, on découvre que Nicolas sarkozy utilise les mêmes termes pour décrire les Bretons.
La scène filmée par France 2 n'a pas fait la Une de l'ouverture des JT. Ces derniers ont préféré montrer la scène où le président de la République se montre sous un angle plus favorable, prêt à en découdre avec un manifestant en colère. C'est quand même mieux de montrer un Nicolas Sarkozy viril qu'un président insultant un peuple.
Donc cette scène a eu lieu, mardi dernier, à l'occasion de la visite particulièrement mouvementée de Nicolas sarkozy aux marins-pêcheurs bretons.
Cette courte séquence se passe juste après la réunion du chef de l'Etat avec les grévistes. Nicolas Sarkozy s'adresse à un des manifestants. Et le dialogue ci-après est assez surréaliste:
- Le président : "Mais... je vous ai amené le beau temps"
- Le manifestant : "Ici, il pleut que sur les cons"
- Le président : "Eh bien, il doit pleuvoir souvent alors!"
- Le manifestant : "Ça veut dire quoi? Que les Bretons sont des cons?"
- Le président : "Non, non. Ça veut dire qu'il y en a et que j'en connais"
Et de deux !
A l'évidence, cette scène, si les médias en avait fait leurs choux-gras aurait eu un retentissement national. Mais voilà, le choix des médias s'est porté sur la scène "virile" de Nicolas Sarkozy.
Dommage ! Car la vidéo présentée ci-dessus est assez caractéristique du personnage, qui, depuis son accession à la présidence de la République n'en finit pas de s'énerver et de perdre son sang froid. Ce qui n'est pas très bon pour son image. Mais voilà, cette semaine c'est un Nicolas Sarkozy viril qui a fait le tour des rédactions et non pas celui qui manie l'insulte si facilement à l'encontre des Bretons.

medium_1209087728-small-1.jpg

 

08/11/2007

Matmatah n'ira plus à Lambè

Six albums, des centaines de concerts et puis s'en va !
Pour eux aussi, c'est la rupture. Décidément, un bien vilain mot qui court dans l'air.
Le groupe de rock brestois Matmatah a annoncé, dans un communiqué qu'il mettait fin à l'aventure, l'été prochain, à la suite d'une dernière tournée.
Voici le communiqué du groupe emblématique du rock que l'on trouve sur son site, depuis mardi:
« Chers amis, après 13 ans d'existence, nous avons décidé de mettre un terme à l'activité du groupe à la fin de l'été 2008. Cette décision collective a été prise pour des raisons aussi bien artistiques que professionnelles, chacun d'entre nous ayant pour désir de continuer différemment son aventure musicale. La tournée d'hiver se poursuivra comme prévu jusqu'au 15 décembre. Matmatah remontera sur scène l'été prochain pour quelques concerts exceptionnels (les dates vous seront communiquées ultérieurement). Merci à vous tous qui avez pris part à notre aventure pour en faire cette belle histoire. Et à très bientôt sur les routesp our un dernier tour de piste ».
Ainsi s'achève l'aventure des brestois. Elle avait commencée en 1998 avec un album "La ouache" qui avait connu un énorme succès. Une aventure qui avait amené le quatuor (Stan, Sami, Eric et Fanch) sur toutes les routes de l'hexagone mais aussi dans de nombreuses salles de la planète, du Canada, en Inde en passant par la Russie et la Chine.
La séparation de Matmatah ne nous fera pas oublier ni chanter ou fredonner des titres comme "Lambé", "Les moutons"," Emma" ou de "L'apologie" qui mis en émoi les tenants de l'ordre moral.
Reste aux milliers de fans de Matmatah de profiter de la tournée actuelle et surtout, de réserver les dates pour l'ultime tournée de cet été. Ce sera l'occasion unique de retrouver ces bêtes de scène, avec certainement pour nombre d'entre nous, un gros pincement au coeur.

02/10/2007

L'HUMOUR DES BRETONS !

 

medium_2sculpture.jpg

Les Bretons sont des durs à cuire ... Mais les Bretons ne manquent pas d'humour ...

On se souvient de cette polémique à la suite de la publication du livre de Yasmina Reza sur la campagne électorale de Nicolas Sarkozy... L'écrivaine rapportait des propos du candidat Sarkozy lors d'une visite en Bretagne ... Des propos pas très "cool" sur les Bretons.

Les mots rapportés firent grand bruit ... sur le net ... Les médias traditionnels (en dehors du Télégramme de Brest) se contentant d'ignorer cette "salade bretonne" ...

Donc, ce 1er Mai 2007, Nicolas Sarkozy, en marge d'une visite au Cross Corsen dans le Finistère, "se foutait des Bretons" et parlait toujours pour la même visite "d'une dizaine de conards..." 

En réaction à ces propos jugés calomnieux par une grande partie des Bretons, Marc Morvan, marin pêcheur sculpteur, et l'association de défense des milieux Maritimes MOR GIAZ, ont réagit  pacifiquement et avec humour en proposant une sculpture originale intitulée "Les Bretons"...

On y découvre Bécassine abritant un pécheur... Une allégorie à la sécurité des gens de mer...

Le souhait du sculpteur et de l'association : prêter cette sculpture au président de la République pour qu'il puisse l'exposer à l'Elysée... "en guise d'excuse..." 

Au cas où Nicolas Sarkozy ne réponde pas à cet appel du pied des Bretons... on pourra toujours découvrir cette sculpture à l'hôtel de ville de Brest ... Qu'on se le dise !

 Photo Bruno Salaün : Le Télégramme de Brest

27/09/2007

RAPT DE SEREINE ... SUITE ... ET FIN !

 

medium_32692_sereine_stichelbaut.2.jpg

Sereine va retrouver son port d'attache ... Après quelques jours de frayeur, le cotre bermudien de 12,50m va se remettre doucement de ses émotions ... 

Reste à savoir comment cet homme d'une trentaine d'années, interpelé hier matin à bord du voilier "monument historique" a réussi ce kidnapping très particulier ...

Avait-il conscience que ce rapt "historique" ne pouvait avoir qu'une issue : l'échec !

Qui plus est, le gaillard n'a pas joué futé en faisant escale dans la baie de Lampaul à l'ouest de Ouessant ... Un endroit où on trouve certainement le plus de marins à la retraite au km2 ...

La question reste de savoir comment il a pu, tout seul, mener à bien ce voilier jusqu'à Ouessant ! Pour les marins, en dehors de l'acte répréhensible, ils voient en lui un sacré navigateur ... Un navigateur doué ...

 Doué peut-être pour la navigation mais assurément pas pour le reste ...

Car à terre, il n'a pas joué de discrétion ... Samedi, il avait installé le matériel de sécurité sur la cale avec un panneau "A VENDRE". Lundi, voilà notre gaillard devant l'église d'Ouessant ... faisant la manche... Et à cette époque de l'année, les mendiants se remarquent dans le village... car on peut les compter sur les doigts d'une main. Et encore ? 
 
Pour tout dire l'homme s'est fait remarquer dans l'ile avec son comportement très particulier... Mais ce n'est pas son comportement qui lui jouera un tour ...
 
 C'est un étonnant concours de circonstance qui va entrainer sa chute .
 
Dimanche, le patron du chantier qui avait entièrement restauré Sereine, Yan Mauffret ... se trouvait à Ouessant. Dans la baie de Lampaul, il aperçoit Sereine ... Il s'approche du voilier et hèle l'équipage... Personne à bord. Et c'est à ce moment là, que l'appel à témoins lancé par l'école de voile a fait tilt ... Et les gendarmes maritimes ont pu ainsi cueillir à bord, à six heures, le "voleur de bateau"...
 
Il faudra attendre quelques jours, l'enquête de gendarmerie, pour connaitre les véritables motivations de ce "corsaire" moderne.
 
 

Le directeur de l'école de voile des Glénans, Yann Le Lay, rasurué a déclaré : « L’appel à témoins lancé dans les médias a porté ses fruits... On a vraiment craint le pire. Que le voleur décide de couler le bateau ». Car pour le directeur, « il ne pouvait s’agir que d’un acte insensé ». « Monument historique, Sereine n’est pas vendable. De toute notre flotte, c’est le seul dont il ne pouvait rien faire. Ce n’est pas un bateau de série ». 

Le directeur reconnait toutefois que l'homme est un marin hors pair : « Je suis convaincu qu’il n’a pu aller à Ouessant au moteur, qui n’est pas fait pour ce genre de traversée. Et à la voile, c’est un bateau qui se manœuvre en principe à quatre ou cinq personnes. En choisissant Sereine, il s’est vraiment compliqué la vie ».

Dans quelques jours Sereine sera désarmé et passera l'hiver au calme... Un repos bien mérité après les péripéties des derniers jours... 

26/08/2007

SARKOZY N'AIME PAS LES BRETONS !

 

medium_266791.jpg

Les Bretons vont apprécier ...

C'est le quotidien de Brest Le Télégramme  qui sort l'info ...

Dans son livre, Yasmina Reza cite un Nicolas Sarkozy furieux, qui dans les derniers jours de la campagne électorale prononce cette phrase qui en dit long sur le personnage :

"Je me fous des Bretons. Je vais être au milieu de dix connards entrain de regarder une carte !

 Franchement j'aurais aimé être une petite souris pour voir la tête du breton Vincent Bollorè ... à la lecture de cette phrase insultante.

Décidément, le savoir-vivre se perd ... Offrir des vacances de milliardaire à Malte sur son propre yatch et s'entendre traiter de c...!!!

Au fait, quand il a accouru à l'enterrement du patron pêcheur à Plouescat il a oublié de dire aux participants qu'ils se foutaient "royalement" d'eux ... et qu'ils n'en avaient rien à foutre de ces bretons ...

Bizarre, non ? 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu