Avertir le modérateur

29/12/2007

Mutinerie à la prison de Saint-Denis de La Réunion

58474530802aa17a725865bc407edc30.jpg

 

Ça se passe à La Réunion, comme pour Miss France, mais c'est un sujet plus grave, qui certainement ne fera pas la Une de l'ensemble des médias ni un score exceptionnel de visites sur les sites internet.

Une mutinerie s'est produite, dans la nuit de dimanche à lundi, à la prison de Saint-Denis. Les détenus protestaient contre leurs conditions de détention. Le départ de la mutinerie s'est produite vers 23 heures locales quand des détenus ont forcé la porte de leurs cellules, puis, dans un mouvement de révolte ont libéré d'autres prisonniers. Très vite le groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) s'est rendu sur place. Une heure après leur intervention, la situation redevenait calme.
La prison de Saint-Denis, d'une capacité de 123 places, accueillie 300 prisonniers.
Une surpopulation carcérale ajoutée à une forte chaleur qui règne à la Réunion : voilà les deux détonateurs de cette mutinerie.
vidéo sur antenne réunion

photo d'archive paul a. cuenca 

27/10/2007

On a perdu les munitions !

 

medium_h-20-1042836.jpg

Branle bas de combat au 22ème Bataillon d'infanterie marine de Nantes. Après inventaire, 3 000 munitions ne sont plus au rendez-vous des livres de compte. C'est le parquet militaire de Rennes qui dresse l'inventaire de cette disparition : « Des cartouches de 7,5 mm pour Famas et des 9 mm pour pistolets, mais aussi trois pains de dynamite »
Une affaire grave si l'on sait qu'un seul pain de dynamite peut souffler un immeuble en quelques secondes.
Cette disparition est, bien entendu, classée "secret défense".
Reste à savoir comment autant de munitions peuvent prendre la fille de l'air sans que les responsables militaires s'en aperçoivent ?
Une enquête est en cours pour tenter de savoir s'il s'agit d'une erreur comptable ou d'un vol.
Un ancien militaire confie son scepticisme dans le quotidien Presse Océan "quant à la possibilité d'une erreur. Quand il s'agit de munitions, logiquement, on fait attention à sa comptabilité dans le milieu militaire. Et là, la différence est colossale... "

24/10/2007

A Collioure, le manège tue

medium_423_MORTEL2047302.jpg

 

La petite cité balnéaire de Collioure (Pyrénées-Orientales) si prisée par Matisse et les Fauvistes a vécu un drame, hier en fin d'après-midi, peu courant. Un homme de 46 ans est décédé alors qu'il était entrain d'effectuer la mise en route du manège installé au Boulodrome. Ce carrousel avec chevaux de bois et carrosses est une attraction particulièrement prisée par les jeunes enfants de la ville. C'est un grincement des rouages de la machine qui aurait provoqué l'intervention de la victime. L'homme a voulu vérifier l'origine de ce bruit et il s'est fait happer par la machinerie. Quand les pompiers sont arrivés sur les lieux du drame, Eric Chauveau, n'était plus en vie. Il faudra attendre maintenant l'enquête de gendarmerie pour déterminer les causes exactes de cet accident qui a endeuillé la cité balnéaire.

source et photo l'Indépendant

20/10/2007

Assassinat du Bob Marley Africain, Lucky Dube

 

Lucky Dube était une véritable star en Afrique. On le surnommait le "Bob Marley" africain... C'était l'un des trois grands chanteurs africains de reggae avec les Ivoiriens Alpha Bondy et Tiken Jah Fakoly.
Dans la nuit de jeudi, il a été assassiné dans une banlieue de Johannesburg (Afrique du Sud) par des braqueurs qui tentaient de lui voler sa voiture. Un crime sordide commis devant ses deux enfants adolescents qu'il conduisait chez un oncle dans la banlieue sud de Johannesburg.
"Il se trouvait à Rosettenville vers 20H00 et était apparemment en train de déposer l'un des enfants, qui venait de sortir du véhicule quand des inconnus se sont approchés pour essayer de voler la voiture. Touché par balles, Dube est mort sur le coup", a déclaré la capitaine Cheryl Engelbrecht, porte-parole de la police.
Selon un témoin cité par le quotidien The Star, le chanteur a essayé de s'enfuir, mais a perdu le contrôle de sa voiture après avoir heurté une autre automobile et un arbre.

Ses enfants, un garçon et une fille de 15 et 16 ans, sont indemnes, mais très choqués.

La police a assuré qu'elle allait "retourner chaque pierre" pour retrouver les coupables. Elle recherche en particulier trois hommes circulant à bord d'une Volkswagen Polo bleue, qui ont été vus sur les lieux du crime.

Lucky Dube avait été lauréat de plusieurs prix et avait enrégistré pas moins de 21 albums, dont "Prisoner" (1989) et "House Of Exile"(1991). Il a joué en Europe, en Afrique et aux Etats-Unis. Sur scène, il avait joué avec Céline Dion, Sting ou Peter Gabriel. Il est le seul artiste sud-africain à avoir signé sous le fameux label américain MotownSaluant.

En 2006, lors de la sortie de son dernier album "Respect", Lucky Dube avait déclaré être "fier des progrès effectués par l'Afrique du Sud" depuis la chute de l'apartheid en 1994., selon le site Luckydubemusic.com.
Evoquant la violence, il avait cependant ajouté: "Nous avons essayé l'amour, l'unité, la camaraderie, mais ça ne semble pas beaucoup marcher pour nous. Il faut du respect, parce que c'est ce dont le monde a besoin maintenant."
Il faut rappeler que l'Afrique du Sud est l'un des pays les plus violents au monde, avec plus d'une cinquantaine d'homicides par jour.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu