Avertir le modérateur

18/06/2007

L'EMISSION "ARRET SUR IMAGES" MENACÉE POUR LA PROCHAINE RENTRÉE ?


Serait-ce l'effet "vague bleue" après la victoire de Nicolas Sarkozy aux présidentielles et aux législatives ?
L'émission "Arrêts sur images" semble menacée ...
Il y a quelques minutes, en diffusant la dernière émission de la saison, Daniel Schneidermann a lancé un laconique "au revoir, ici ou ailleurs..."
Depuis une semaine, sur son blog, l'animateur de France 5, tente d'alerter l'opinion sur le fait que son émission risque de connaître une destinée écourtée, lors de la prochaine rentrée...  
Ce qui serait un très mauvais coup porté par la direction de France Télévision pour cette espace de liberté atypique. En effet, c'est certainement la seule émission qui existe sur l'ensemble des chaînes de télévision où ce média est analysé avec une grande pertinence et parfois aussi avec une merveilleuse mauvaise foi... 
L'enregistrement de la dernière émission de la saison s'est déroulée dans une ambiance mi-figue mi-raisin... Certains des collaborateurs y croient encore ... D'autres, les plus nombreux, sentent bien le vent tourner ... 
C'est la première fois depuis la création de l'émission, il y a douze ans, que la question de la reconduite d'Arrêts sur Images se pose de cette façon bien préoccupante.
Si jamais l'émission n'est pas programmée à la rentrée, il y aura lieu de se poser la question de connaître l'origine de cette décision. Car, nous sommes nombreux à imaginer que cette suppression pourrait bien être liée à cette "vague bleue" qui surfe sur notre pays...
D'autant plus que, dans les couloirs de France 5, une rumeur, de plus en plus persistante, fait état de la suppression de l'émission de Serge Moati "Ripostes" ...
Si jamais ces deux émissions phares de France 5 disparaissent, c'est un pan de liberté télévisuelle qui disparaîtra aussi ...
Alors, il sera intéressant d'entendre les explications des dirigeants de France 5 ... Car pour cette chaîne atypique, le couperet de l'audimat ne pourra pas être évoqué, ou alors, c'est l'ensemble de France 5 qui faudra supprimer ! 
 
 

 


12/06/2007

SARKO ÉMÉCHÉ : RETOUR SUR UNE VIDEO BELGE

 

Pour sa première conférence de presse internationale, notre nouveau président de la République ne s'en est pas laissé compter. On peut même dire qu'il a fait une entrée fracassante...

La vidéo de la télévision belge, qui circule sur le net à la vitesse Mach 3, est devenue en l'espace de vingt-quatre heures, une vidéo culte.

Ce qui est bon signe pour ce média qui se veut libre et hors d'atteinte des censures traditionnelles, voire de l'auto-censure si courante ces dernières semaines chez nos journalistes des médias classiques... 

La presse française ne s'est pas précipitée sur cet événement, en dehors des quotidiens gratuits, dont 20 Minutes ... Pourtant elle avait là un sujet en or. C'est bizarre, comme cette presse si malade, cette presse en crise perpétuelle, cette presse à la recherche de lectorat jeune,  peut s'asseoir sur des sujets qui, paradoxalement, passionnent les internautes... qui sont pour une grande partie, ces mêmes jeunes dragués par la presse papier...

Le sujet était-il trop frivole ?

Mais alors, quelles sont les raisons pour lesquelles les journaux télévisés s'ouvrent sur le jogging de Nicolas Sarkozy ? 

Ou encore, quelles sont les raisons invoquées pour que ce jogging se retrouve en Une des quotidiens nationaux et régionaux ?

Ce qui revient à dire qu'il y a de bons sujets sur notre président et des mauvais ... Des sujets dont on fait la promotion et des sujets qu'on trappe dans le tiroir du bureau ?

A la vue du succès de diffusion de cette fameuse vidéo montrant Nicolas Sarkozy éméché, il me semble que les médias, à force de s'auto-censurer, tirent les mauvaises cartes. Et au-delà, nous autres citoyens, nous avons pris de mauvaises habitudes : nous commençons à rechercher l'info en priorité sur le net, car, depuis quelques semaines, c'est là qu'elle se trouve, c'est là qu'elle circule... C'est là, où elle est libre ! 

10/06/2007

SARKOZY EN ETAT D'ÉBRIÉTÉ : LA PRESSE LA FERME

 

Hier la télévision belge nous a fait découvrir une vidéo étonnante montrant notre cher président français, en état d'ébriété avancé, à l'occasion de sa première conférence de presse internationale. Les blogueurs se sont emparés de la nouvelle et la vidéo a littéralement exposée sur les blogs... D'ailleurs la diffusion continue toujours...

Hier, en fin d'après-midi, note site hébergeur, 20 Minutes,  a fait état de cette vidéo et l'a mise en Une . Bravo !

Ce matin, j'ai voulu vérifier de visu, la belle indépendance de notre presse nationale dite payante ! Elle avait un sujet en or pour montrer que les critiques de ces dernières semaines sur les journalistes "cire-pompes" n'étaient que fausses, absurdes, insultantes... Certes, le sujet n'était pas d'une haute définition politique, mais honnêtement pas plus que les ouvertures de journaux télévisés ou les Unes des quotidiens, sur le jogging du nouveau président. L'info belge avait au moins le mérite de nous faire rire ... jaune !

Donc, je me suis rendu sur l'ensemble de la presse quotidienne nationale en ligne et là, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir le désert informatif ... en dehors de deux quotidiens ... gratuits , notre 20 Minutes et son concurrent Métro

Ouah, quelle est belle notre liberté de la presse, son indépendance, ce quatrième pouvoir qui fait si peur,  ( à qui ?) ...

Décidément nous avons pris du retard au démarrage dans ce monde où l'information tire plus vite que son ombre...

La presse française est malade. Elle le clame haut et fort à chaque crise... On diagnostique, on palabre, on subventionne ...

Mais, peut-être faudrait-il que cette presse  balaie un peu devant sa porte.

Car franchement, en Europe, une vidéo comme celle d'hier montrant un président de la République visiblement éméché aurait fait le tour des médias du pays. Mais nous, en France, on a encore des a-priori... On a vu récemment avec l'affaire Cécilia Sarkozy et son non-vote au  second tour de la présidentielle. Une telle claque à son président de mari fut censuré par le groupe Lagardére et il a fallut que ce soit un média sur le net Rue89.com qui s'empare de l'affaire pour que celle-ci commence à éclore, un peu, au niveau national. Et encore ?

Il me semble que nous avons quelques petits problèmes avec la liberté de la presse et surtout avec cette connivence média-politique qui, à travers les récents couacs, laissent supposer que nous n'en sommes qu'au début. Une grande partie des médias a fait allégeance à Nicolas sarkozy. Il faut dire qu'en matière de communication, notre président est un maître absolu. Il a réussi à glisser dans sa poche, la plupart des journalistes, même ceux qui étaient critiques, avant son élection...

Alors, s'il faut tirer des conséquences de cette liberté de la presse menacée, il est nécessaire de se retourner vers les médias libres, les médias modernes que nous trouvons gratuitement dans les grandes villes  - même s'ils vivent de la publicité, qui est peut-être aussi source de conflits - ou plus généralement sur l'ensemble du net. Aujourd'hui nous avons la liberté de nous informer et sans bourse délier. Et les exemples de censures de ces dernières semaines, ou encore, de la non-diffusion par les médias traditionnels de la vidéo belge d'hier, nous confortent dans le fait que cette nouvelle facilité qui nous est offerte de consulter l'information au niveau mondial est une véritable révolution. Une révolution qui nous permet de casser l'armure dans laquelle le pouvoir politico-médiatique s'était, au cours des années précédentes, enfermé.

 

 

08/06/2007

AFFAIRE DENIS ROBERT : APPEL AUX JOURNALISTES ET AUX AUTEURS




Nous, journalistes,

soutenons Denis Robert mis en examen pour avoir détenu des documents utiles à son enquête.

Ce blog est la vitrine
de notre présence citoyenne
à ses côtés.


We, journalists, support the cause of Denis Robert, prosecuted for possession of documents he used for his investigation.
This blog showcases our involvment as citizens on his side.

"Pour témoigner de ma solidarité, j'envoie un scann de ma carte de presse ou le numéro de ma carte professionnelle... en précisant le nom du média pour lequel je travaille."


“To express my solidarity and support, I’m sending a scan of my Press Pass or my Press Pass number”

Pour ceux qui n'ont pas de matériel pour scanner
leur carte de presse voici un N° de FAX
où envoyer une photocopie
03 83 28 11 89


For those unable to scan their Press Pass, you can fax a copy at the following number
0033 383 281 189




 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu