Avertir le modérateur

11/11/2007

Oui à la grève de la gratuité

 

medium_DSCN0309.JPG

La semaine prochaine s'annonce difficile. Les grèves vont occuper le champ médiatique. Avec, comme a l'habitude son lot de "slogans" populistes du style "les français pris en otage" ou encore "la galère pour les franciliens". Une façon à peine voilée de critiquer le mouvement légitime des salariés qui ne veulent pas se faire manger tout cru à la sauce sarkozienne.
Bien entendu, les grèves ne sont pas la panacée pour tous les citoyens. Dans les grandes agglomérations, ne plus disposer de transports en commun, est une réelle problématique. C'est d'ailleurs actuellement la grève des transports qui fait le plus râler.
Alors pourquoi ne pas innover ?
Et si demain, les voyageurs pouvaient en période de grève circuler gratuitement ?
Vous allez me traiter de vieil utopiste, digne de ces soixante-huitards qu'il faudra bien un jour liquider, comme le souhaite le président de la République.
Oui mais voilà, imaginez un peu, si demain la gratuité était synonyme de grève. Ce serait exhalant, non?
Bien entendu vous allez me rétorquer que cette gratuité est illusoire, car contraire à la loi.
Oui et non !
Car une brèche vient d'être pratiquée dans ce mur de l'illégalité.
Elle vient de la Cour européenne des droits de l'homme qui, dans un arrêt du 17 juillet dernier a donné raison à deux agents de péage turcs qui avaient "abandonné" leur poste de travail et permis ainsi aux automobilistes de passer gratuitement.
Une décision qui n'est pas passée inaperçue du côté des syndicats français, puisque le Sud-Rail et l'association d'usagers FUT-SP font circuler depuis cette semaine une pétition réclamant une table ronde entre l'Etat, les syndicats, les usagers et les transports afin d'étudier les modalités d'application du droit de grève de la gratuité.
Je ne sais pas vous, mais moi je me rends de suite sur le site pour signer la pétition. Car il est évident que si jamais cette gratuité de la grève devenait effective, le gouvernement aurait du souci à se faire. Car on lui enléverait définitivement son rôle machiavélique qui lui permet d'opposer citoyens et grévistes. Si souvent relayé par une grande partie des médias.
Et puis franchement quelle classe. Partir au boulot gratuitement, les mains dans les poches, en sifflotant ce vieil air d'Henri Salvador : "Le travail c'est la santé, ne rien faire, la conserver..."
Alors si jamais vous êtes d'accord pour que la grève de la gratuité soit mise en place par les pouvoirs publics, signez la pétition ici. Comme quoi l'utopie a du bon, de temps en temps, non ?

photo paul a. cuenca 

31/08/2007

SUPPRESSIONS DE POSTES DANS L'ÉDUCATION NATIONALE : VERS UNE MOBILISATION SANS PRECEDENT

 
medium_DSC01055.JPG
Les suppressions de 11.200 postes dans l'Education Nationale prévues par le gouvernement ne passent pas. Six fédérations syndicales de l'Education nationale, des parents d'élèves et des syndicats étudiants et lycéens viennent d'interpeler le président de la République, sur la politique éducative. Avec une grande unanimité les signataires du communiqué envisagent des actions conséquentes pour que cette mesure inscrite au budget 2008 ne voit pas le jour ...
La prochaine rentrée risque de connaitre quelques turbulences ... Nicolas Sarkozy risque de se trouver, dans quelques semaines devant un phénomène qui rappellera à certains la grande époque du mouvement anti-CPE ... Ce qui ne réjouira pas tout le monde au sein de la majorité ...
Voici le communiqué commun : 

 
 
"Améliorer la réussite scolaire des jeunes, il n’y a rien de plus urgent !


Nous le disons avec conviction : améliorer la réussite scolaire des jeunes, il n’y a rien de plus urgent !

Aider efficacement les jeunes les plus en difficulté, former les enseignants pour cela, bloquer le développement des inégalités sociales et le danger que représenterait l’instauration d’une école à deux vitesses, ouvrir un avenir positif pour les jeunes, rien de plus difficile, rien de plus compliqué sans doute mais rien de plus indispensable pour les jeunes, pour nous, pour l’avenir du pays.

C’est autour de cet objectif que, dans la diversité de nos organisations représentant toutes les composantes de la communauté éducative, de façon inédite sans doute, nous avons décidé de nous rassembler aujourd’hui.

Comment avancer avec, comme postulat, des réductions budgétaires drastiques ?

Aux questions que nous nous posons, la suppression de 11 200 emplois dans l’Education nationale, s’ajoutant aux milliers déjà subies, est la seule réponse dont il faudrait nous contenter. Elle est inacceptable.

En lançant cet appel, nous voulons aujourd’hui, devant l’opinion, interpeller le gouvernement, le président de la République. Nous voulons une politique éducative ambitieuse faisant avancer notre Ecole publique en mettant au cœur la réussite de tous les jeunes. Nous voulons pour cela d’autres choix, un autre budget, une autre politique.

Nos organisations s’engagent à mener en commun une campagne d’explication et de sensibilisation de l’opinion. Elles se retrouveront pour envisager la suite à donner à leur action autour d’une initiative d’ampleur nationale."


16/06/2007

ENFIN LA VIDEO DE LA MANIF DE DROITE EST ARRIVÉE ! ICI !

 
Cela devenait insupportable. Devant le silence arrogant des médias, tous vendus au gauchisme et à l'esprit malsain de 68, il était temps que la vérité éclate et que vienne l'heure de la diffusion sur ce site de la vidéo tourné mardi dernier dans les rues de la capitale de notre si beau et fier pays, LA FRANCE ...
Cette manifestation regroupait près de 200 personnes, très propres sur eux, qui tout au long du parcours ont pu lancer des slogans à la gloire de l'argent, du patrimoine, de la religion, du conformisme et de notre nouveau et bien aimé Nicolas, nouvellement élu à la tête de notre monarchie ... répoublique ... Des manifestants qui ont su également fustiger la débauche des héritiers de 68 ou encore de ces sans-papiers qui n'ont qu'à retourner dans leur pays, après tout, hein ? 
Il est temps que la vraie France montre son vrai visage dans les rues de notre beau pays et que la réaction, enfin, retrouve ses vraies valeurs.
VIVE LA FAUSSE MANIF DE DROITE !
VIVE LA FRANCE DES RICHES !
ET VIVE LA ... DÉRISION !!! 

10/06/2007

LA VIDEO DE LA MANIF DES "VELORUTIONNAIRES" NUS



Près de 200 cyclistes se sont réunis hier à Paris, pour la première manifestation des "vélorutionnaires". Pour l'occasion certains avaient tombé la chemise, d'autres étaient entiérement nus sur leurs deux roues. C'était leur façon particulièrement originale de montrer leur colère contre la voiture reine en ville... et aussi de la fragilité des cyclistes en milieu urbain.

La manifestation était interdite par la préfecture de Police. Le départ a été donné dans le 12° arrondissement , au Jardin de Reuilly. Le cortège "naturiste" s'est disloqué aux alentours de l'Opéra. A l'arrivée, plusieurs manifestants ont eu la désagréable surprise d'être cueillis comme des fruits ... par les forces de l'ordre.

A l'origine de cette manifestation, l'appel de la "Coordinadora de collectivas ciclonudsistas" située en Aragon ( Espagne) qui souhaitait que ce type d'initiative se déroule, hier, dans toutes les grandes villes du monde.

 

Source : Vidéo: Raphaël Duroy et Pierre Jampy pour rue89.com

 


20/05/2007

SARKOZY DES SOUS ! SARKOZY DES SOUS !

 

medium_IMG_0001_2_.JPG

Et voilà ! Il fallait s'y attendre. C'était joué d'avance. Durant des mois les candidats à l'élection présidentielle nous ont promis la lune. Le candidat du peuple, je veux parler de notre actuel président de la République, notre vénéré timonier, notre soleil du matin au soir, notre tsar de tous les peuples, ne fut pas en reste. De meeting en meeting, de plateaux de télé aux ordres en stations de radio asservies, de journaux amis en journaux très amis, il martelait avec des trémolos dans la voix : travailler plus, gagner plus.  Qui pouvait s'opposer à une telle vision de l'avenir ? Personne ! C'est une évidence. Quand on a en face de soi un si grand visionnaire, il n'y a plus qu'à s'effacer. D'ailleurs c'est bien le message des Français. Votant massivement pour notre nouveau Bonaparte, ils savent que maintenant en travaillant plus il vont gagner plus. Et les projets de fleurir dans les têtes de nos concitoyens. Des têtes qui deviennent, jour après jour, au fur et à mesure que l'espoir renaît, de véritables calculettes.
Notre pays se transforme enfin. Nous allons entrer dans le monde moderne. Enfin c'est ce qui se dit. Le fric va arriver par sacs entiers dans les foyers.
J'imagine déjà les situations :
- Toc ! toc !"
- Oui, entrez !
- Je suis bien chez ...
- Oui ! Oui !
- Je me présente : Mr X, représentant de notre bien aimé Président. D'après nos fiches, vous avez travaillé 10 heures supplémentaires...
- Euh ! Oui ...
- C'est formidable, vous êtes de bon Français. Des Français comme on les aime. Voilà votre récompense...
- Oh ! Merci ! Merci ! Tu te rends compte ma chérie, des pièces jaunes ...
Et dans certains foyers, le rêve renaît.
- Dis chérie tu as travaillé combien de plus ce mois ?
- 8 heures ! Et toi ?
- 12... non 13 ...
Et le couple de se serrer dans les bras. Heureux de participer au modernisme de notre beau pays.
- Tu crois qu'on va pouvoir se la payer ... ?
- Quoi, ma puce ?
- Ben avec toutes ses heures supplémentaires qu'on fait ...
- Ça va faire juste...
- Pourtant j'aimerai bien la faire cette croisière à Malte, sur le yacht de Monsieur Bollorè...
En attendant, de toute la France monte ce vent d'espoir soulevé par le nouveau président de la Répubique. De partout, on entend le même slogan :
SARKOZY DES SOUS ! SARKOZY DES SOUS !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu