Avertir le modérateur

09/11/2007

Il y a 18 ans, la chute du Mur de Berlin

C'était il y a tout juste dix-huit ans. En ce 9 novembre 1989, le monde découvrait avec stupéfaction et bonheur, que le Mur de Berlin venait de tomber. Une nouvelle qui fit le tour de la planète à la vitesse d'un supersonique.
Le symbole d'un communisme archaïque chutait sous les coups de poing d'une jeunesse avide de liberté.
Des milliers de jeunes vivaient à Berlin un moment historique, dans la joie, le rire, les larmes.
A partir de ce jour là, le monde n'allait plus être le même. La fracture Est-Ouest allait laisser la place à une autre problématique qui se réveillerait quelques années plus tard : le mur "virtuel" celui-là, entre le Nord et le Sud. Et cette barrière n'est pas prête de connaître le sort du mur de Berlin !

10/08/2007

SOUVENIRS ...

1974.
J'en ai assez d'être à Paris, en plein mois d'août. Je fonce toute la nuit. La 4L engloutit des litres d'essence. Je connais à fond cette route que j'ai suivie cent fois. La voiture pile à un feu rouge. Plus loin, c'est un passage à niveau. Au Perthus, les douaniers me font signe de passer. Je prends une autostopeuse sur le bord de la route. Elle rentre chez elle, à Cadaquès. Son prénom me fat rire: Carmen Pilar... Je ne vais plus à Barcelone. Je vais à Cadaquès...

1975.
Je n'ai plus d'auto. Je saute dans le Talgo. Le contrôleur me révelle avant la frontière. Une aube grise se lève sur Port-Bou. En Espagne, les rails sont plus espacés. La voie ferrée longe la côte. Il y a des criques, des pavillons, du linge qui sèche. De Figueras, un taxi me mène jusqu'à elle. Elle est déjà debout. J'arrive pour le petit-déjeuner : petits pains ronds et miel de montagne. Je dépose sur la table les journaux parisiens. Nous faisons l'amour. C'est la première fois. Nous dévorons le petit-déjeuner.
- On va se baigner ?
La route descend jusqu'à la plage. Sous le soleil, le bitume ramollit. On dirait qu'il va grésiller comme une poêle à frire. La sable brûle la plante des pieds. J'entre dans l'eau d'un seul coup. C'est le premier bain de l'été. Le meilleur. Après, la mer n'a plus le même goût. Un peu comme l'amour...

27/07/2007

ANNEES SOIXANTE (1)


Je lisais énormément. Je lisais sur mon lit. Pas couché sur le ventre, mais adossé au mur ou allongé, un coussin derrière la tête? Parfois, quand le livre était gros, je lisais couché sur le côté. Je posais un de mes 33 tours sur le Teppaz et, lorsqu'il s'achevait, je tirais sur le bras pour remettre le plateau en mouvement et je replaçais le saphir sur le bord du disque sans regarder ni interrompre ma lecture. Les morceaux que j'écoutais sans cesse se sont imprimés sur certaines couvertures. Tombant  un jour, dans une vieille bouquinerie, place Saint-Michel à Bordeaux, sur un vieux "Livre de Poche" "L'Appel de la forêt", de Jack London, j'ai littéralement entendu résonner dans ma tête la clarinette de Sidney Bechet et son envoutant "Summertime" : pendant ma lecture, je m'étais passé le disque en boucle...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu