Avertir le modérateur

08/06/2007

UN CONSEIL : N'ABANDONNEZ PAS VOS COOKIES DANS LE TRAIN...

medium_cookiesneimanmarcusuf2.jpg

UNE AMENDE DE 179 € POUR AVOIR ABANDONNÉ ... DES COOKIES ! 

Première version : à la SNCF, le ridicule ne tue pas ...

Ou : le règlement ... c'est le règlement .

Jeudi, un passager qui se rendait à son travail en TER dans le Rhône, a eu la mauvaise idée de s'installer en première classe...

Un contrôleur, passant par là, lui a demandé de regagner un wagon de seconde classe... Le voyageur, âgé de 26 ans, s'est exécuté de mauvaise grâce, et n'a pas manqué de laisser traîner sur la banquette son paquet de cookies. Ce qui ne fut pas du goût du contrôleur... qui lui colla une amende d'un montant de 179 € !

En fait cette amende est prévue pour les colis abandonnés qui donnent lieu à des alertes dans le cadre du plan Vigipirate...
Devant le zèle du contrôleur, le ton est monté entre les deux protagonistes et la discussion s'est envenimée...
Mais l'affaire des cookies n'en est pas restée là. Ce serait trop simple, non ?
Des gendarmes de la compagnie de Villefranche qui patrouillaient à proximité, s'en sont mêlés. Résultat : le dangereux "délinquant" s'est retrouvé à la gendarmerie pour un "interrogatoire" ... de trois heures ...
Tout ça pour ... un paquet de cookies abandonné sur une banquette !
Et encore, ce voyageur a de la chance la nouvelle loi prévue par Nicolas Sarkozy sur les peines planchers en cas de récidive n'est pas encore votée...
Devant l'ampleur de cette affaire, la SNCF a tenté de calmer le jeu et a indiqué que l'amende serait annulée et qu'une enquête interne serait diligentée...
Bon, il faut espérer, que le jeune homme qui a perdu sa matinée pour une "connerie" ne va pas être licencié pour ... abandon de poste... 

Et un conseil ... surtout évitez de laisser traîner un paquet de cookies dans un train... La SNCF veille ! 

 
 
 


30/05/2007

POUR PENETRER EN BIELORUSSIE, N'OUBLIEZ PAS LA CAPOTE

 

medium_preservatif-fun.gif

 

 Des automobilistes venant de Pologne n'en sont toujours pas revenus... Au moment de passer la frontière biélorusse, ils furent refoulés, non pas pour défaut de visas ou de passeports. Non, plus prosaïquement, pour ne pas avoir mis dans leur trousse de toilettes... des préservatifs !

Au poste frontière de Terespol, entre la Pologne et la Biélorussie, les douaniers bielorusses font du zèle. Papiers du véhicules, passeports, visas et trousse d'urgence avec préservatifs... Et c'est ainsi, qu'à défaut de présenter ce fameux sésame - le préservatif!-  les automobilistes se voient interdire l'entrée de cette ex-république soviétique. Les douanes polonaises confirment cette interdiction affirmant même que de nombreux cas se sont produits la semaine dernière...

Ce zèle sanitaire très particulier ne semble pas venir d'une décision légale de la Biélorussie. L'ambassadeur de Biélorussie à Varsovie a démenti catégoriquement que ce zèle émanait de l'Etat. Pourtant, les Russes de l'enclave de Kaliningrad, ne peuvent pas passer la frontière sans préservatifs dans la trousse d'urgence ... de leur voiture. Car, on sait très bien, qu'en cas de panne, la capote est un objet des plus utiles... 


 

 



 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu